1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Marche républicaine : "Il y a beaucoup de 'Charlie Hebdo' dans le monde", rappelle RSF
2 min de lecture

Marche républicaine : "Il y a beaucoup de 'Charlie Hebdo' dans le monde", rappelle RSF

Le président de RSF, Christophe Deloire, qui participe à la marche républicaine, ce dimanche 11 janvier, s'indigne de la présence de l'Égypte, la Russie, la Turquie et l'Algérie qui chez eux, tous les jours, "briment les journalistes".

La place de la République en début d'après-midi, le 11 janvier.
La place de la République en début d'après-midi, le 11 janvier.
Crédit : RTL - Nicolas Gouhier
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

Le président de RSF salue la mobilisation internationale en hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo et de la prise d'otage de l'Hyper Cacher, Christophe Deloire regrette néanmoins la présence de certains dirigeants étrangers qui "portent atteinte à la liberté de la presse".

"Aujourd'hui, c'est un jour de mobilisation, on peut être satisfait de voir pour la première fois autant de chefs d'États et de gouvernements étrangers qui vont manifester dans Paris pour des principes, reconnaît Christophe Deloire. On peut simplement regretter voire s'indigner de la présence dans cette manifestation de dirigeants de ministres de pays qui tous les jours portent atteinte à la liberté de la presse briment les journalistes les réduisent au silence et qui là vont venir devant les caméras manifester."

Il ne faut pas qu'ils viennent cracher sur les tombes de Charlie Hebdo.

Christophe Deloire

"Je pense à l'Égypte, la Russie, la Turquie, l'Algérie, énumère le président de RSF. Respectivement 159e, 148e, 154e et 121e du classement mondial de la liberté de la presse publiés par RSF sur 180 pays. C'est indigne ! Il ne faut pas qu'ils viennent cracher sur les tombes de Charlie Hebdo, prévient-il. Je crois qu'ils auraient pu avoir le bon ton de ne pas venir vu ce qu'ils font tous les jours à leurs Charlie à eux." 

Je crois qu'ils auraient pu avoir le bon ton de ne pas venir vu ce qu'ils font tous les jours à leur Charlie à eux.

Christophe Deloire

"Les événements auxquels on a assisté en France sont des événements qui parfois surviennent dans des pays tels que le Pakistan et la Somali, des pays où des journalistes sont font tirer dessus des pays où les dirigeants des rédactions ne peuvent pas sortir de leur rédaction. (...) il y a beaucoup de Charlie Hebdo dans le monde, rappelle Christophe Deloire. Là, il y a un Charlie Hebdo qui a subi une attaque sans précédents. Il y a un lien entre le droit à rire et le droit à exposer la réalité telle qu'on le veut et les dictateurs s'attaquent aux deux en même temps." 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Culture