2 min de lecture Décès

La chanteuse Maurane est décédée à l'âge de 57 ans

Le corps sans vie de la chanteuse belge a été découvert chez elle ce lundi 7 mai dans la soirée. Les circonstances de sa mort ne sont pas considérées comme suspectes.

>
L'hommage à la chanteuse Maurane dans "Laissez-vous tenter" Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Yves Calvi et le Service Culture de RTL | Durée : | Date :
StevenBelleryRTL
Steven Bellery
et Claire Gaveau

Ses chansons resteront dans le répertoire francophone, comme une présence éternelle de la chanteuse belge Maurane, décédée ce lundi 7 mai à l'âge de 57 ans. Alliage de puissance et de velours. Une voix hors norme qui vous attrapait, vous enveloppait instantanément. Un souffle puissant, chaud. Une voix d'une clarté épatante venue du blues pour éclater dans le swing... Elle nous laisse un parfum jazzy dans la variété.

Son premier album arrive en 1986. Maurane nous emmenait alors Danser. Mais la célébrité arrive deux ans plus tard. Michel Berger l'embauche pour la nouvelle version de "Starmania". Il lui confie le rôle de la serveuse automate. L'Opéra Rock va la révéler au grand public.

Maurane, fille d'un compositeur et d'une pianiste, a découvert la musique malgré elle. "Au moment où je faisais mes siestes, mon père jouait une rêverie de Debussy et ma mère, en dessous, jouait une petit musique de nuit de Mozart. Je m'endormais systématiquement dans une douce cacophonie qui a certainement déclenché quelque chose", évoquait-elle en 2011 au micro de RTL.

À lire aussi
Bradley Welsh, dans "T2 Trainspotting" people
L'acteur de "Trainspotting 2", Bradley Welsh, a été tué par balles

De nombreux succès

Malgré tout, elle n'a jamais cherché à interpréter le tube de sa carrière. Ce qui lui a valu de ne pas forcément occuper la place qu'elle méritait. Pourtant, elle a enchaîné les succès dans les années 1990. Toutes les mamas, Tout pour un seul homme, Ça casse, Du mal... Et sa voix, posée en 1991 sur Le Prélude de Bach, lui a valu admiration et respect. 

Son humour décapant, doublé d'un caractère volcanique, en faisait un personnage attachant. Dans les années 2000, Maurane renoue avec le succès grâce à un duo éblouissant avec Lara Fabian et un projet de reprises. Avant de rendre un sublime hommage à Claude Nougaro en 2009.

Elle avait une voix très unique et caractéristique

Partager la citation

Maurane pouvait tout chanter. Elle a été une formidable partenaire pour des dizaines de duos. Pilier de la troupe des Enfoirés pendant presque 20 ans, sa voix faisait des merveilles et offrait des frissons aux spectateurs. Catherine Lara, qui considérait Maurane comme sa "petite sœur de musique", raconte : "Elle avait une voix assez blanche, qui en même temps, avait une vibration intense assez incroyable. Elle avait une voix très unique et caractéristique". 

Et après deux ans d'absence, Maurane préparait son retour. À cause de graves soucis de voix, elle avait mis des mois a rééduquer ses cordes vocales et venait tout juste de retrouver la scène. Elle avait annoncé son retour en studio également avec un album de reprises de Jacques Brel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Maurane Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793298677
La chanteuse Maurane est décédée à l'âge de 57 ans
La chanteuse Maurane est décédée à l'âge de 57 ans
Le corps sans vie de la chanteuse belge a été découvert chez elle ce lundi 7 mai dans la soirée. Les circonstances de sa mort ne sont pas considérées comme suspectes.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/la-chanteuse-maurane-est-decedee-a-57-ans-7793298677
2018-05-08 03:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oste8Vs6vsP3wUmXDwmZhg/330v220-2/online/image/2018/0508/7793310772_la-chanteuse-maurane-est-decedee-a-son-domicile-bruxellois-lundi-7-mai-2018.jpg