2 min de lecture Jennifer Lawrence

Jennifer Lawrence et Kate Upton rhabillées par les internautes

EN IMAGES - Les photos nues des actrices américaines ont été retouchées par des internautes bienveillants. Le site internet baptisé "The UNfappenig" recense ces images.

Une image de Jennifer Lawrence nue retouchée par un internaute Crédits : DLNQC / The UNfappening | Date : 23/09/2014
10 >
Une image de Jennifer Lawrence nue retouchée par un internaute Crédits : DLNQC / The UNfappening | Date : 23/09/2014
L'internaute "Jordy" donne des supers pouvoirs aux victimes du piratage Date : 23/09/2014
La "Force de protection des victimes du cloud" protège Jennifer Lawrence Crédits : Pascal Brander | Date : 23/09/2014
Kate Upton est imaginée en vendeuse de pastèques Date : 23/09/2014
Une image retouchée de l'actrice Jennifer Lawrence, récente victime d'un vol de ses données personnelles. Crédits : Pascal Brander / The UNfappening | Date : 23/09/2014
"Dépèche-toi de te rhabiller, ma mère me passe un appel-vidéo" Date : 23/09/2014
Deux îlots ont poussé sur le bord de piscine Date : 23/09/2014
L'internaute Cris Wiegandt utilise une technique de retouche en trois dimensions Crédits : Cris Wiegandt / The Unfappering | Date : 23/09/2014
Un internaute a imaginé une robe en viande comme Lady gaga a pu en porter une. Date : 23/09/2014
Kate Upton pose désormais au milieu de champignons géants Date : 23/09/2014
1/1
Antony Milanesi
Antony Milanesi
Journaliste RTL

La lutte contre l'atteinte à la vie privée des stars hollywoodiennes continue. Des internautes ont eu l'idée de retoucher les photos nues de stars américaines volées et diffusées sur internet début septembre. Ils ont créé un site internet pour réunir les photos transformées de manière très créatives, l'intimité des stars y est restaurée.

Une image retouchée de l'actrice Jennifer Lawrence, récente victime d'un vol de ses données personnelles.
Une image retouchée de l'actrice Jennifer Lawrence, récente victime d'un vol de ses données personnelles. Crédit : Pascal Brander / The UNfappening

Depuis un mois des dizaines de célébrités américaines ont vu leurs photos intimes largement diffusées sur internet. L'actrice de la saga The Hunger Games, Jennifer Lawrence figure parmi les plus touchées.

Sur la toile, ce piratage massif a été baptisé "The Fappening", un mot anglais né d'une contraction entre "fap" et "happening". Un "happening" désigne un événement dans le sens marquant du terme, couplé au mot "fap", l'événement en question présente alors un intérêt sexuel. "Fap" est une onomatopée utilisée pour désigner la masturbation masculine dans le jargon anglo-saxon. 

Des internautes militants

Depuis le début de ce scandale les internautes se rangent massivement du côté des victimes, début septembre nombre d'entre eux avaient posté des photos d'eux-même nus sur la toile en signe de soutien. 

À lire aussi
Jennifer Lawrence, le 4 mars 2018, sur le tapis rouge des Oscars people
Jennifer Lawrence fiancée : qui est Cooke Maroney ?

Après la seconde salve de photos diffusées les 20 et 21 septembres, le site The UNfappening, est apparu, il souhaite contrer l'atteinte à la vie privée des stars. Le mannequin Kate Upton et d'autres célébrités font l'objet de retouches.

L'internaute Cris Wiegandt utilise une technique de retouche en trois dimensions
L'internaute Cris Wiegandt utilise une technique de retouche en trois dimensions Crédit : Cris Wiegandt / The Unfappering

The UNfappening recense les photos retouchées par les internautes qui rhabille les stars dénudées. En en-tête du site on peut lire la motivation des internautes : "Le Fappening a eu lieu. On ne peut pas changer ça. Mais on peut l'amoindrir. C'est le moins que l'on puisse faire." est-il écrit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jennifer Lawrence Photo People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants