2 min de lecture Deauville

VIDÉO - Festival du cinéma de Deauville : 40 ans de moments forts

VIDÉO ZAPPEUR - Depuis sa première édition en 1975, le festival du cinéma américain de Deauville a accueilli des centaines de stars hollywoodiennes qui ont toutes marqué les Planches à leur manière.

John Travolta et Olivia Newton John lors d'une conférence de presse au festival de Deauville dans les années 1970
John Travolta et Olivia Newton John lors d'une conférence de presse au festival de Deauville dans les années 1970 Crédit : AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Le festival du film américain de Deauville célèbre sa 40e édition cette année (du 5 au 14 septembre). Créé en 1975 par le maire de l'époque, l'événement a pour but de "montrer au public français, sans ostracisme, sans barrière et sans parti-pris, des films que seuls quelques privilégiés ont découverts à New York ou à Los Angeles", ont déclaré les organisateurs à l'époque.

Malgré le thème du festival, les stars hollywoodiennes ont mis plusieurs éditions à venir fouler les Planches de Deauville. En 1977, Elizabeth Taylor annule sa venue au tout dernier moment. La déception est de courte durée pour les festivaliers qui se précipitent à la présentation du tout premier épisode de Star Wars

L'année suivante, c'est un tout autre genre de film qui déclenche l'hystérie du public. Grease est projeté à Deauville en 1978 en présence de toute l'équipe, dont la star montante, John Travolta. Les organisateurs se sont résignés à employer des gardes du corps pour la première fois.    

Jack Lang crée la polémique

En 1981, le festival prend de l'ampleur et accueille des grandes stars du cinéma anglo-saxon comme Sean Connery. Alors que le gratin hollywoodien est présent, une personnalité de la culture brille par son absence : Jack Lang, alors ministre sous la présidence de François Mitterrand. Cela suffit à déclencher une polémique qu'Harrison Ford (venu présenter Les Aventuriers de l'arche perdue) et Martin Scorsese ne parviendront pas à faire oublier.

À lire aussi
Michel Hazanavicus, David Lowery et Joshua Z Weinstein au festival de Deauville le 9 septembre 2017 Cinéma
Festival de Deauville 2017 : "A Ghost story" aura marqué ce millésime

Après avoir pleuré devant E.T de Steven Spielberg, les jeunes festivaliers sont littéralement fascinés par Flashdance, si bien qu'ils réclament immédiatement une seconde projection et refusent de quitter la salle. Le service d'ordre est obligé d'intervenir. 

Près de dix ans après avoir fait faux-bond au festival, Elizabeth Taylor défile enfin sur les Planches. Elle n'est restée que quatre jours à Deauville mais a emporté 270 kg de bagages ! Cinq ans plus tard, c'est une autre Pretty Woman qui monopolise l'attention. Julia Roberts vient pour la première fois à Deauville. 

Michael Douglas rencontre Catherine Zeta Jones

1995 est l'année de toutes les stars. Le festival propose pour la première fois une compétition comme au festival de Cannes. Sont présents Jack Nicholson (qui avait annulé sa venue l'année précédente), Sean Penn et Kevin Costner. Le festival présente une exposition "New York au cinéma", inaugurée par Robert De Niro. Clint Eastwood a "carte blanche" pour faire découvrir au public ses huit films préférés.

Le festival de Deauville est aussi un lieu de rencontre. Michael Douglas ne le démentira pas. Il a rencontré sa femme, Catherine Zeta Jones, sur les Planches en 1998.

Le festival s'offre Steven Spielberg et George Lucas pour ses 30 ans en 2004. Les stars hollywoodiennes ne cessent d'affluer. En 2007, Deauville accueille Angelina Jolie, Eva Mendes, Tilda Swinton, Sigourney Weaver, Ben et Casey Affleck, Judd Apatow, George Clooney, Matt Damon, Brian De Palma, Michael Douglas, Brad Pitt. Rien que ça.

>
VIDÉO ZAPPEUR - Le Festival de Deauville a 40 ans Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL.fr | Date :

Deauville n'a plus à envier Cannes

2011 apporte son lot de nouveautés. Une "carte blanche" est désormais donnée à un artiste chaque année. Jessica Chastain et Ryan Gosling inaugurent un concept intitulé "Nouveau Hollywood", qui met à l'honneur les jeunes prodiges du cinéma américain.

Le festival se dote enfin d'un marché du film et organise des tables ronde franco-américaines pour approfondir les échanges des deux côtés de l'Atlantique. Désormais Deauville n'a plus rien à envier à Cannes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Deauville Cinéma Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants