1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. EN IMAGES - Renée Zellweger se venge après des années de moqueries sur son physique
4 min de lecture

EN IMAGES - Renée Zellweger se venge après des années de moqueries sur son physique

Dans une tribune publiée par le "Huffington Post", l'actrice revient sur les attaques qu'elle subit depuis 2014 à propos de son apparence physique.

Renée Zellweger en août 2016 à Los Angeles
Renée Zellweger en août 2016 à Los Angeles
Crédit : Buckner/Variety/Shutter/SIPA
Renée Zellweger en août 2016 à Los Angeles
Renée Zellweger dans "Bridget Jones" en 2001
Pendant un événement sportif et caritatif
Renée Zellweger, le 20 octobre 2014, et le "nouveau visage" qui a créé la polémique
Avec Colin Firth et Patrick Dempsey pour "Bridget Jones 3"
Avec Hugh Grant et Colinf Firth dans les premières aventures de Bridget Jones
Renée Zellweger en août 2016 à Los Angeles Crédits : Buckner/Variety/Shutter/SIPA
Renée Zellweger dans "Bridget Jones" en 2001 Crédits : Mars distribution
Pendant un événement sportif et caritatif Crédits : Richard Shotwell/AP/SIPA
Renée Zellweger, le 20 octobre 2014, et le "nouveau visage" qui a créé la polémique Crédits : FRAZER HARRISON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Avec Colin Firth et Patrick Dempsey pour "Bridget Jones 3" Crédits : Entertainment Weekly
Avec Hugh Grant et Colinf Firth dans les premières aventures de Bridget Jones Crédits : Mars Distrubtion
1/1
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Renée Zellweger aura attendu deux ans avant de clouer le bec aux critiques sur son physique. Avec ses changements de poids pour ses rôles dans la saga Bridget Jones et son nouveau visage dévoilé en 2014, l'actrice est l'une des stars dont l'apparence est la plus scrutée et critiquée. L'apothéose a eu lieu il y a deux ans, quand on l'accuse d'avoir eu recours à la chirurgie esthétique. Elle nie d'abord en bloc les accusations avant de revenir sur cette histoire dans une tribune publiée le 6 août par le Huffington Post : We can do better, on peut mieux faire.

Avec ce texte, Renée Zellweger répond à ses détracteurs. Il faut dire que l'actrice de 47 ans encaisse depuis plusieurs années des remarques sur son physique. "Trop grosse", "trop mince", "trop refaite"... En incarnant Bridget Jones, l'héroïne des livres d'Helen Fielding, Renée Zellweger est devenue l'une des actrices les plus emblématiques de sa génération. Elle montre aussi pour la première fois à l'écran une jeune femme trentenaire avec un corps comme dans la réalité et une vie loin d'être un conte de fées. Le revers de la médaille, c'est que ses changements de poids pour les besoins de ses rôles sont souvent moqués. Et cela, Renée Zellweger ne peut plus le tolérer. 

"Se résigner à être parfois humiliée"

Le 6 août dernier, elle a décidé de dire stop et de pousser un coup de gueule contre les normes de beauté imposées par Hollywood et les journalistes de la presse tabloïd, c'est-à-dire people. "J'ai de la chance. J'exerce un métier créatif, j'ai l'occasion de faire quelque chose qui me plaît et qui a parfois un impact. Cela vaut bien les problèmes qu'il entraîne sur le plan personnel. Cela implique de se résigner à être parfois humiliée, ou de comprendre que le fait de ne rien dire peut empirer les choses", commence l'actrice. D'ailleurs, on trouve assez vite dans la barre de recherche Google de nombreux diaporamas des médias internationaux sur ses "transformations physiques". 

Alors qu'elle s'apprête à faire son grand retour dans la peau de Bridget Jones, le 5 octobre prochain, l'actrice de 46 ans a décidé de répondre à ces papiers qu'elle qualifie de "nauséabonds". "J''écris parce que je dois expliquer certains aspects de ma vie si je veux être juste envers moi-même, et parce que je suis extrêmement troublée par l'idée que les spéculations des journaux à scandales sont prises pour argent comptant", poursuit-elle. 

La critique de trop en 2014

À écouter aussi

Il y a deux ans, l'Américaine se retrouve au centre d'un tourbillon médiatique. L'actrice fait son grand retour, après une longue absence au cinéma et sur les tapis rouges, lors du Elle Women In Hollywood Awards, en octobre. Mais très vite, les tabloïds s'emparent des photos du tapis rouge en criant au scandale. On entend parler de chirurgie esthétique tant l'apparence de Renée Zellweger est différente d'auparavant, notamment au niveau de son visage. "Je suis contente qu'on ait remarqué le changement. J'ai une vie saine. Les gens ne m'ont pas vue avec cette vie depuis longtemps. Mais, qui ne change pas en vieillissant ? Je suis différente, je suis heureuse", confie la star au magazine People en réponse. 

Loin de calmer la tempête, ces déclarations redoublent les piques de la presse people. Mais le site Salon prend alors parti en posant la question : "Est-ce sexiste de parler du visage de Zellweger ?" Owen Gleiberman, journaliste pour Variety, donne une réponse : "Les stars comme tout le monde ont le droit de ressembler à qui ils veulent. Ce sont les personnages qu'ils jouent qui font partie de nous". Ce serait donc parce que le public ne reconnaît pas "sa Bridget Jones" que le "scandale" éclate. 

La "revanche" de Renée en 2016

"Les accusations infondées de la presse à scandale, les jugements et les idées reçues devraient peut-être être relégués au rayon du divertissement de bas étage. Cela permettrait aux journaux sérieux de leur substituer des discussions bien plus importantes et nécessaires", continue d'écrire l'actrice. La suite du papier est la partie qui fait le plus parler de lui : "Ça ne regarde personne d'autre moi, mais j'ai effectivement décidé de modifier mon visage et de subir une opération de chirurgie esthétique autour des yeux". 

Mais sans s'excuser ou se justifier pour autant, Renée Zellweger continue de critiquer ce diktat de l'apparence et le travail des journalistes : "Ça n'est vraiment pas très important, mais le fait que des journalistes sérieux l'aient évoqué et que cela soit devenu un sujet de conversation illustre la confusion qui existe entre l'information et le divertissement, et l'obsession sociétale en ce qui concerne le physique."  Un texte fort. Il faudra patienter jusqu'au 5 octobre prochain, lors de la sortie de Bridget Jones Baby, s'il a eu l'effet escompté sur les détracteurs de l'actrice.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/