4 min de lecture People

2016, l'année où Jennifer Lawrence a multiplié les gaffes

Jennifer Lawrence a enchaîné les bad buzz en 2016 et s'est montrée particulièrement odieuse avec la presse.

2016, Annus horribilis pour Jennifer Lawrence ?
2016, Annus horribilis pour Jennifer Lawrence ? Crédit : MIKE COPPOLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Le conseiller en image de Jennifer Lawrence a dû passer une mauvaise année. L'actrice américaine, réputée cool, sympathique et accessible, a multiplié les gaffes en 2016 et ce, dès le mois de janvier. Résultat, la star hollywoodienne finit l'année avec une popularité en baisse et une réputation de diva

Couronnée de succès et acclamée par la critique en 2015 pour JoyJennifer Lawrence était à l'affiche de deux films en 2016, X Men : Apocalypse et Passengers. L'occasion pour la jeune femme de 26 ans d'enchaîner les interviews promotionnelles et d'échanger avec les journalistes. Loin d'être aussi détendue qu'à son habitude, Jennifer Lawrence n'a pas amusé la galerie comme elle le fait généralement. Finies les plaisanteries et la complicité, Jennifer Lawrence s'est montrée maladroite, sèche et, à en croire certains confrères, tête à claques.

Janvier 2016, elle rembarre un journaliste étranger

Sacrée meilleure actrice dans une comédie aux Golden Globes en janvier 2016, Jennifer Lawrence n'était pourtant pas de très bonne humeur. Après avoir reçu son prix pour Joy, l'actrice, comme les autres personnalités récompensées, a dû se plier au jeu des questions-réponses avec les journalistes étrangers. Réunis dans une même pièce, des reporters du monde entier étaient là pour échanger avec elle. Jusque là, tout va bien. 

À lire aussi
Kim Kardashian à Los Angeles, le 15 juillet 2018 Kim Kardashian
Kim Kardashian empoche 5 millions de dollars... en 5 minutes

Mais un journaliste étranger à l'accent assez prononcé, qu'on peut entendre dans la vidéo, essaie de poser une question à l'actrice, sans en avoir le temps. Agacée parce qu'il regarde son téléphone, Jennifer Lawrence le coupe après quelques secondes : "Tu ne peux pas passer ta vie entière sur ton téléphone, mec. Tu ne peux pas faire ça. Tu dois vivre l'instant", lui dit-elle. Gêné, le journaliste essaie de reprendre mais n'a pas le temps de terminer la question. Alors qu'il lui demande comment elle se sent pour les OscarsJennifer Lawrence lui répond sèchement : "On est aux Golden Globes. Si tu n'étais pas rivé sur ton téléphone, tu le saurais". Humour pince-sans-rire ou réelle méchanceté ? Les internautes n'ont en tout cas pas apprécié le comportement de l'actrice et beaucoup se sont dits "déçus" en voyant la vidéo. 

Décembre 2016, elle manque de respect aux Hawaiens

Invitée dans l'émission The Graham Norton Show le 2 décembre 2016, Jennifer Lawrence a voulu partager une anecdote de tournage d'Hunger Games : L'embrasement en expliquant comment elle a failli tuer un membre de l'équipe. Alors qu'ils tournaient des scènes à Hawaï, près des roches sacrées de la vallée de Waimea, l'actrice a décidé de s'asseoir sur les rochers malgré l'interdiction formelle de la production. "Une pierre sur laquelle je me grattais s'est détachée. C'était en fait un énorme rocher, il a dévalé la montagne et a presque tué un preneur de son". Si ce dernier s'en est sorti indemne, les Hawaïens présents sur le tournage étaient très choqués : "Tous les Hawaïens disaient 'Oh mon dieu c'est une malédiction'  et moi je disais 'C'est moi votre malédiction ! Tout s'est écroulé à cause de mes fesses !'". 

Cette petite histoire n'a pas amusé les Hawaïens, qui se sont sentis offensés et ont dénoncé son manque de respect pour leur culture. La vallée de Waimea, surnommée "la vallée des prêtres" est un lieu sacré pour les indigènes depuis plus de 700 ans. Face au tollé suscité, l'actrice a dû présenter ses excuses sur son compte Facebook : "Je ne souhaitais pas du tout manquer de respect aux Hawaïens. Je pensais vraiment que je m'en prenais à moi-même en me qualifiant de malédiction, mais je comprends comment cela a été perçu et je présente mes excuses à quiconque j'ai pu offenser". Un mea culpa qui n'a pas convaincu non plus.

Novembre 2016, elle est odieuse en interview

De passage en France avec Chris Pratt pour la promotion du film Passengers, Jennifer Lawrence a semble-t-il agacé les journalistes de l'Hexagone. C'est Le Parisien qui rapporte l'anecdote dans un article du 28 décembre, parlant d'une actrice qui "n'avait rien à dire, ou si peu, sur le film, prenait ses interlocuteurs de haut et gloussait bêtement, interrompant sans cesse le malheureux Chris Pratt qui faisait son possible pour placer une ou deux anecdotes sur le tournage".

Très remonté, le quotidien assène le coup fatal : "Bref, Mlle Lawrence a pris la grosse tête, au point de se saborder : il n'y a tellement rien à tirer de cette rencontre qu'on est bien incapable de sauver la moindre citation de sa part. Lamentable...". Ce n'est pas la première fois que le côté diva de Jennifer Lawrence est soulevé par les médias français. En novembre 2016, Cauet racontait sur le plateau de Touche pas à mon poste que l'actrice avait refusé de lui serrer la main après une interview. Ambiance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Jennifer Lawrence Année 2016
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786498399
2016, l'année où Jennifer Lawrence a multiplié les gaffes
2016, l'année où Jennifer Lawrence a multiplié les gaffes
Jennifer Lawrence a enchaîné les bad buzz en 2016 et s'est montrée particulièrement odieuse avec la presse.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/2016-l-annee-ou-jennifer-lawrence-a-multiplie-les-gaffes-7786498399
2016-12-29 15:41:38
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xiwKRFxQrSEfWTT_kojYFA/330v220-2/online/image/2016/1229/7786499377_2016-annus-horribilis-pour-jennifer-lawrence.jpg