1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Le masque d'un démon japonais, sosie de Jacques Chirac, fascine les internautes
1 min de lecture

Le masque d'un démon japonais, sosie de Jacques Chirac, fascine les internautes

Le "sosie" de Jacques Chirac est en réalité une représentation d'un démon japonais et date du XVIIIe siècle. Il est conservé au musée Georges-Labit à Toulouse.

Le masque d'un démon japonais, sosie de Jacques Chirac au musée Georges-Labit
Le masque d'un démon japonais, sosie de Jacques Chirac au musée Georges-Labit
Crédit : Musée Georges-Labit
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Il est difficile de le nier : Jacques Chirac a bel et bien trouvé son sosie. Le nez imposant, le crâne dégarni, le menton proéminent ou le large sourire... La ressemblance avec l'ancien président de la République est frappante. Ou plutôt avec la marionnette des Guignols de l'info. Réapparu sur les réseaux sociaux jeudi 5 mars, le masque fait actuellement le tour de la toile. 

Ce masque est bel et bien authentique. Il s'agit en réalité d'une représentation d'un démon japonais, Obeshimi, datant du XVIIIe siècle. "Il s'agit d'un type de démon parmi les plus maléfiques, qui se targuent de pouvoir menacer le genre humain", précise Francis Saint-Genez, conservateur au musée Georges-Labit à Toulouse. Il aurait été rapporté par le célèbre voyageur toulousain Georges Labit comme le révèle Francetv info. "Le numéro d'inventaire 59 1197 correspond. Je vous confirme que nous avons un masque similaire dans nos collections", a-t-il déclaré précisant que les employés avaient très vite relevé la similarité des traits.

Si la photo est vieille, le Musée Georges-Labit a décidé de profiter de cette opportunité pour remettre le masque sur le devant de la scène. "Il est très beau, très expressif, bien conservé... Et puis, un peu décalé, c'est vrai", a commenté le responsable. Mais Jacques Chirac n'est pas le seul à avoir son sosie entre les murs du musée toulousain. Sur Twitter, le musée s'est amusé à trouver une nouvelle ressemblance. La victime ? Mohamed Benyamna alias Booder. On vous laisse admirer. 

La rédaction vous recommande

 

À lire aussi

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.