1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Isère : il s'apprête à rentrer chez lui après un tour du monde de 7 ans en vélo, voilier et parapente
1 min de lecture

Isère : il s'apprête à rentrer chez lui après un tour du monde de 7 ans en vélo, voilier et parapente

REPLAY / INVITÉ RTL - Olivier Peyre s'était lancé en 2008 dans un tour du monde avec un objectif zéro carbone.

Olivier Peyre sur une route en Bosnie-Herzégovine
Olivier Peyre sur une route en Bosnie-Herzégovine
Crédit : Olivier Peyre / Facebook En Route Avec Aile
Isère : l'aventurier Olivier Peyre va rentrer chez lui après un tour du monde de 7 ans en vélo, voilier et parapente
06:18
Julien Absalon
Julien Absalon

Parti le 11 juillet 2008 de Grenoble, Olivier Peyre réalise un tour du monde particulièrement étonnant depuis sept ans. "Mon idée a été d'associer le vélo pour me transporter sur la terre, le voilier pour me transporter sur les mers et une petite aile de parapente pour m'accompagner dans les airs", raconte au micro de RTL l'aventurier qui est tout proche de son retour en Isère. Avec ces moyens de locomotion non motorisés, l'objectif était de faire un voyage zéro carbone. "Je voulais montrer que c'était possible. [...] Avec peu de moyens, peu de choses, un peu de préparation et beaucoup de volonté, on peut arriver à énormément de choses", ajoute-t-il.

Au cours de son périple, Olivier Peyre se souvient tout particulièrement de sa traversée de l'océan Pacifique pour arriver dans les îles Marquises, l'un des cinq archipels de la Polynésie française. "21 jours sur l'océan, c'est ne pas voir autre chose que la mer, les oiseaux, les vagues, le ciel et quelques nuages. Quand on a vu une île, elle est sortie de l'horizon. Soudain, on avait quelque chose d'immobile avec un nombre de détails incroyable. Là, ça a été un moment visuel très important. Le cerveau avait soif de regarder tous ces détails, cette beauté", raconte-t-il.

Pour son retour chez lui, mardi 29 décembre à 14 heures, l'aventurier a déjà une idée bien précise de ce qu'il fera en premier : "Je vais ouvrir une boîte de crème de marrons. Dans la famille, c'est sacré". Ensuite, Olivier Peyre compte bien partager son expérience et, surtout, se lancer dans une vie "posée".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/