1 min de lecture Star Wars

VIDÉO - "Star Wars" : des drones transformés en vaisseaux s'affrontent

Un studio californien nous replonge dans le monde de "Star Wars" avec une intense bataille entre des droïdes. Dans cette courte vidéo, Corridor Digital utilise des figurines, des effets spéciaux mais aussi des drones.

>
Drone Star Wars Crédit Image : YouTube / Corridor Digital |
Maxime Carignano
Maxime Carignano

Après la sortie du film Star Wars 7 : le Réveil de la Force en décembre dernier, le studio californien Corridor Digital nous replonge dans l'univers Star Wars à travers une vidéo sur YouTube. Des petites figurines de Stormtroopers, deux droïdes R2D2 et R4-P17, des drones et de l'huile de coude... L'équipe d'un studio californien a réussi à obtenir une éclatante vidéo de la saga historique. 

Dès le début, la tension est à son comble lorsque le petit droïde bleu s'enfuit de la zone ennemie. L'aventure démarre avec un combat de tous les instants entre deux vaisseaux de guerre. L'esprit de débrouille au sein de cette production est impressionnant. Pour faire croire aux vaisseaux, le studio mélange les effets spéciaux et les images d'un drone survolant une forêt.

Dans ce court-métrage, l'intrigue est très simple. On assiste à un affrontement entre l'Empire et les rebelles. Dans le vaisseau Tie Fighter, l'Empire est représenté par le droïde R4-P17. Ce robot fait une apparition dans le film Star Wars III : La Revanche des Sith, en tant que droïde du Chevalier Jedi d'Obi-Wan Kenobi. À bord d'un chasseur X-Wing, le droïde R2D2 est quant à lui pris en chasse par les vaisseaux impériaux. Il se sort finalement indemne de ce combat, comme dans la vraie saga.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Star Wars Drones Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants