2 min de lecture Cinéma

VIDÉO - "Imitation Game" : itinéraire tragique d’un mathématicien génial

VIDÉO - Dans le biopic qui sort ce 28 janvier, Benedict Cumberbatch incarne Alan Turing, génie au cœur de la lutte contre le nazisme finalement victime de son époque.

>
"Imitation game" : itinéraire tragique d’un mathématicien génial Crédit Image : Studiocanal |
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Un héros de guerre uniquement doté de son esprit brillant, finalement tombé en disgrâce. Voici l'histoire racontée par Imitation Game, en salles ce 28 janvier. Cette histoire, c'est celle d'Alan Turing, l'un des mathématiciens les plus géniaux à avoir exercé, devenu celui qui brisa le code Enigma, la machine utilisée par les nazis pour crypter leurs communications pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Au départ, Alan Turing n'est pourtant qu'un professeur de mathématiques à l'Université de Cambridge, contraint par les bombardements contre le Royaume-Uni à proposer ses services aux renseignements de son pays. Avant d'entrer dans l'Histoire. 

Champions d’échecs et savants fous

Considéré en 2011 comme le scénario le plus prometteur à n'avoir été adapté, le script de Imitation Game a finalement été porté à l'écran par un réalisateur norvégien, Morten Tyldum. Dans le film, il suit les recherches d'Alan Turing et du groupe de mathématiciens, champions d'échecs et autres savants étranges, mis sur pied pour combattre par le code Enigma et remporter la guerre. 

Alan Turing est celui qui a posé les bases de l'informatique
Alan Turing est celui qui a posé les bases de l'informatique Crédit : Studiocanal

Chaque jour, les hommes du légendaire Bletchley Park, le quartier général des services de renseignement britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, doivent lutter contre la montre pour déchiffrer le code avant que les nazis n'en changent la clé. Et au cœur de cette cellule d'élite, un seul homme imagine qu’une machine peut aller plus vite qu’un groupe de génies. 

Envers et contre tous

À lire aussi
Robert Downey Jr. incarne Iron Man au cinéma depuis 2008 Cinéma
Marvel : pourquoi vous allez revoir Iron Man au cinéma dans la Phase 4

Alan Turing fait preuve d'une ténacité insoupçonnée, se montre capable de se départir de toutes les normes et conventions pour mener à bien un projet totalement fou. Contre sa hiérarchie, l'ampleur d'un problème apparemment insolvable et une société intolérante à son homosexualité... son destin n'aurait pu être une œuvre de fiction. 

Comme la plupart des génies, Alan Turing devra se confronter à son époque
Comme la plupart des génies, Alan Turing devra se confronter à son époque Crédit : Studiocanal

Déjà primé au festival du film de Toronto, Imitation Game pourrait bien être le film phare de la prochaine cérémonie des Oscars. Depuis 2008, trois vainqueurs du prestigieux prix canadien l’ont ensuite emporté à Hollywood et le film de Morten Tyldum semble bien parti pour les imiter. 

Au total, le biopic a obtenu huit nominations pour la grand messe hollywoodienne dont une pour l’inévitable Benedict Cumberbatch, incontestablement l’un des acteurs de l’année. Révélé et acclamé par le grand public pour son interprétation novatrice du détective Sherlock Holmes, l’Anglais campe une fois de plus un génie incompris, antisocial et attachant

Inventeur de l’ordinateur

Et comme dans la série de la BBC, Cumberbatch rayonne par sa capacité à incarner l’intangible, l’intelligence pure d’un personnage à part, la force de caractère d’un être aussi sensible que difficile à cerner. À ses côtés, le casting rassemble une troupe britanniques habituée à briller dans des seconds rôles. Matthew Goode (Match point), Mark Strong (La taupe), Charles Dance (Game of Thrones), tous incarnent cet empire meurtri par la guerre mais déterminé à résister. 

Les derniers jours d'Alan Turing
Les derniers jours d'Alan Turing Crédit : Studiocanal

À leurs côtés, Keira Knightley incarne Joan Clarke, mathématicienne vive et pleine de ressources, au point de réussir à s’imposer dans un milieu exclusivement masculin. Complice, confidente et amie, elle est le seul point de repère d’un Turing toujours au cœur de la tourmente

Le mathématicien finira d'ailleurs seul, poussé au suicide par le poids du jugement de la société envers son homosexualité, illégale dans l’Angleterre d’après-guerre. S'il restera pour toujours l'inventeur de la machine de Turing, machine à calculer qui deviendra ensuite l'ordinateur moderne, Alan Turing attendra le XXIe siècle pour voir ses mérites lui revenir et son histoire rendue publique. Avant d'être consacré par Imitation Game

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Oscars Seconde Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776339782
VIDÉO - "Imitation Game" : itinéraire tragique d’un mathématicien génial
VIDÉO - "Imitation Game" : itinéraire tragique d’un mathématicien génial
VIDÉO - Dans le biopic qui sort ce 28 janvier, Benedict Cumberbatch incarne Alan Turing, génie au cœur de la lutte contre le nazisme finalement victime de son époque.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/video-imitation-game-itineraire-tragique-d-un-mathematicien-genial-7776339782
2015-01-27 08:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jelD5QknevF1eOEb8uJSNg/330v220-2/online/image/2015/0126/7776339797_imitation-game-itineraire-tragique-d-un-mathematicien-genial.jpg