1 min de lecture Cinéma

Une nouvelle affiche rétro pour "Spectre", le prochain "James Bond"

Daniel Craig apparaît dans un look semblable à celui de Roger Moore dans "Vivre et laisser mourir", aux côtés d'une inquiétante et mystérieuse silhouette.

Une vidéo a dévoilé de nouvelles images de "Spectre" avec Daniel Craig
Une vidéo a dévoilé de nouvelles images de "Spectre" avec Daniel Craig Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Après le col roulé noir, c'est en smoking blanc que Daniel Craig apparaît sur l'affiche de Spectre, le prochain James Bond, qui sortira le 11 novembre. Un look très seventies qui renoue résolument avec celui de Roger Moore, dans Vivre et laisser mourir par exemple. Une pose décontractée mais un regard incisif et toujours ce je-ne-sais-quoi de furieusement britannique, qui campe toute de suite le personnage.

Daniel Craig pose en smoking blanc pour l'affiche de Spectre, en salle le 11 novembre
Daniel Craig pose en smoking blanc pour l'affiche de Spectre, en salle le 11 novembre Crédit : 007.com / Site officiel

Que les fans de 007 se rassurent. Si l'esthétique choisie pour les affiches fleure bon le rétro, l'intrigue devrait être tout à fait contemporaine. Au programme, la Fête des Morts à Mexico et "Spectre", une organisation secrète visiblement assez bien renseignée sur Bond. Avec Léa Seydoux, Monica Belucci, Christoph Waltz ou encore Ralph Fiennes, le casting s'avère d'ores et déjà savoureux. Quant au personnage à la tête de squelette visible sur la nouvelle affiche, serait-il le véritable méchant de l'histoire ? Pour l'instant, le mystère reste entier.

>
Bande-annonce officielle de Spectre Durée : |
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma James Bond Daniel Craig
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants