1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "The Oldest Game", le jeu vidéo qui montre les difficultés des travailleuses du sexe
1 min de lecture

"The Oldest Game", le jeu vidéo qui montre les difficultés des travailleuses du sexe

VIDÉO - Créé par des universitaires canadiens, le jeu vidéo "The Oldest Game" a l'ambition de montrer au public les difficultés auxquelles sont confrontées les travailleuses du sexe, à l'heure où les lois changent au Canada.

Martin Cadoret
Martin Cadoret

Le jeu vidéo The Oldest Game (littéralement "Le plus vieux jeu") est en développement à l'université Concordia, située à Montréal au Canada. Par une approche sérieuse, il a pour objectif de montrer les difficultés auxquelles sont confrontés les travailleuses et travailleurs du sexe dans leur vie de tous les jours. Le but est de rester en sécurité malgré les dangers de la violence ou de la drogue. 

Le joueur, qui incarnera au choix une prostituée, une masseuse ou une escort, devra faire des choix : évaluer les clients pour savoir s'ils représentent un risque ou encore demander au chauffeur de rester ou de partir au moment de la visite des clients. À la fin, pas de "victoire" mais une vraie plongée dans ce monde méconnu. Pour représenter au mieux les enjeux du sujet, l'équipe a collaboré avec une vraie travailleuse du sexe.

Comprendre les enjeux de la nouvelle loi canadienne sur la prostitution

Ce projet arrive peu après que le Canada ait adopté une loi sur la prostitution, qui criminalise les clients et les proxénètes, et interdit la publicité pour la vente de services sexuels. L'acte de prostitution en lui même ne sera pas jugé comme un acte criminel, mais plusieurs travailleuses du sexe et personnalités politiques se sont élevées contre cette loi.

Les développeurs du jeu voulaient faire comprendre "à quel point la nouvelle législation est oppressive". "Nous avons l'espoir que les gens comprendront mieux ce qui est en jeu", explique Sandra Gabriele, une des chefs de projet, dans le Globe and Mail. En France, le Sénat a rejeté l'année dernière la pénalisation des clients. La loi française est très floue sur le sujet de la prostitution puisqu'une relation sexuelle tarifée est autorisée à condition que l'on soit hors du champ du proxénétisme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/