2 min de lecture Star Wars

"Star Wars : Rogue One" se concentrera sur le vol des plans de l'Étoile Noire

Le premier spin-off de la saga, "Rogue One", sera un film de guerre qui se situe entre l'épisode III et IV des anciennes trilogies, a-t-on appris lors de la convention "Star Wars" en Californie.

Felicity Jones est l'héroïne du premier spin-off de "Star Wars : Rogue One"
Felicity Jones est l'héroïne du premier spin-off de "Star Wars : Rogue One" Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Après Star Wars 7, au tour du premier spin-off de la saga de se dévoiler. Lors de la convention Star Wars en Californie dimanche, la productrice Kathleen Kennedy, accompagnée du réalisateur Gareth Edwards ont dévoilé un premier teaser et le synopsis du film en salles en décembre 2016.

Le premier extrait a seulement été montré au public de la convention mais une description circule sur la Toile. "Le teaser s'ouvre sur la voix-off de Obi Wan Kenobi dans Un Nouvel Espoir, résume le site spécialisé Collider, décrivant le temps des Jedi avant l'Empire. La caméra longe un impressionnant paysage forestier. Le plan révèle ensuite la massive Étoile Noire (le vaisseau de Dark Vador)." Comme ce teaser le laisse deviner, Rogue One se déroulera entre l'épisode III (La Revanche des Sith 2005) et le volet IV (Un nouvel espoir, 1977) des anciennes trilogies de George Lucas.

L'intrigue se concentrera sur une bande de guerriers résistants, unis pour voler les plans de l'Étoile Noire (ces plans que Leia donne à R2-D2 dans le quatrième épisode). L'espoir de la galaxie repose entre les mains de ces soldats rebelles dont l'actrice Felicity Jones fait partie.

Pas de Jedi. Aucun dieu pour nous sauver. Pas d'espoir

Gareth Edwards
Partager la citation

Le spin-off très prometteur sera extrêmement pessimiste, voire désespéré. "Pas de Jedi. Aucun dieu pour nous sauver. Pas d'espoir", a expliqué le réalisateur Gareth Edwards. "Le film parle des réalités de la guerre", sans aucun manichéisme. La frontière entre le bien et le mal sera floue. "Le long-métrage évoque le fait que Dieu ne viendra pas à notre secours, et que nous sommes livrés à nous-mêmes", a ajouté le cinéaste. "L'absence des Jedis sera omniprésente."

À lire aussi
Ewan McGregor dans "Star Wars : L'attaque des clones" séries
"Star Wars" : tout ce que l'on sait déjà de la série sur Obi-Wan Kenobi

Alexandre Desplat a été choisi pour composer la musique que l'on imagine inquiétante. Il retrouve Gareth Edwards avec qui il a déjà travaillé sur la bande originale de GodzillaRogue One tire son nom du célèbre escadron de pilotes de l'armée rebelle qui fut mené par Luke Skywalker. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Star Wars Cinéma Star Wars : Rogue One
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants