1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Saint-Amour" : un film "taillé" pour Depardieu et Poelvoorde
1 min de lecture

"Saint-Amour" : un film "taillé" pour Depardieu et Poelvoorde

REPLAY - Le dernier film de Benoît Delépine et Gustave Kervern sort mercredi 2 mars sur les écrans. "Saint-Amour" raconte l'histoire d'un père et d'un fils qui se lancent dans un voyage à la recherche de l'âme sœur sur la route des vins de France.

Gustave Kervern et Benoît Delépine lors du festival de Berlin.
Gustave Kervern et Benoît Delépine lors du festival de Berlin.
Crédit : Axel Schmidt/AP/SIPA
"Saint-Amour" : un film "taillé" pour Depardieu et Poelvoorde
07:18
micros
La rédaction numérique de RTL

Le célèbre duo de journalistes du Groland rassemble un autre duo de poids lourds dans ce nouveau film. Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde qui se sont déjà illustrés dans des films de Benoît Delépine et Gustave Kervern campent un père et un fils dans Saint-Amour. "C'était un peu taillé pour eux. (...) Cela n'a pas été trop compliqué (de les convaincre)", explique le premier des deux réalisateurs. 

Ce film est un road-trip familial, touchant et très français. "C'est l'histoire d'un père et de son fils qui vont au Salon de l'agriculture. Ce sont des éleveurs de vaches, du Charolais. Le père s'aperçoit que son fils a un léger problème d'alcool et aussi des problèmes à trouver l'âme sœur. Il décide pour l'aider de le faire sortir du salon et de faire une route des vins ensemble", raconte Gustave Kervern. Les deux hommes sont emmenés à travers le pays par un taxi, dont le chauffeur est joué par Vincent Lacoste, qui va se reconnaître à travers les deux agriculteurs. "C'est trois solitudes mêlées et il y a des rencontres féminines de trois générations", précise le réalisateur.

Le film démarre au Salon de l'agriculture de la porte de Versailles où les réalisateurs ont tourné l'année dernière. Des scènes difficiles à enregistrer en raison de la popularité des deux acteurs principaux. "On les cachait derrière les piliers et on se cachait aussi avec nos deux petites caméras. (...) Toc on les faisait sortir, ils jouaient leurs scènes de comédie et en à peine deux minutes, tout le monde sortait son téléphone portable", témoigne Benoît Delépine. 

Saint-Amour est déjà la septième réalisation du duo qui compte laisser vivre ce long métrage avant de se lancer dans un nouveau film. Benoît Delépine reconnaît toutefois qu'ils ont "plusieurs idées en lice".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/