3 min de lecture États-Unis

Harcèlement sexuel : qui est James Toback, le réalisateur accusé par 38 femmes ?

Il est accusé de harcèlement ou d'agression sexuelle par 38 femmes. James Toback est un réalisateur de 72 ans, déjà épinglé en 1989.

Le réalisateur James Toback
Le réalisateur James Toback Crédit : Guillaume Collet/SIPA
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Les ondes de choc de l'affaire Weinstein continuent de toucher le monde du cinéma. Un article du Los Angeles Times publié dimanche 22 octobre affirme que 38 femmes ont accusé le réalisateur James Toback de harcèlement ou d'agression sexuelle. Cet américain de 72 ans aurait approché des jeunes femmes pour leur proposer des rôles, avant de leur faire des avances appuyées ou de les toucher sans leur consentement.

Plusieurs d'entre elles témoignent à visage découvert, comme l'animatrice de radio Anna Scott, qui explique que "plus vous passez du temps avec lui, plus ça devient bizarre, jusqu'au point où un gigantesque drapeau rouge s'agite".

Comme tout prédateur, James Toback aurait une technique bien à lui, qui consiste à aborder des jeunes femmes dans la rue. Il leur propose alors une audition, qui est en réalité un piège puisqu'il finit souvent par se masturber devant elles. 

À lire aussi
Bobby Fischer people
Bobby Fischer: "Ne me parlez pas de défaite. Je ne supporte pas d'y penser."

Un réalisateur de seconde zone

James Toback n'est pas un ponte d'Hollywood. Né à New York en 1944, il est à la fois scénariste et producteur, mais ses œuvres n'ont jamais rencontré un grand succès commercial. Il s'est rendu célèbre outre-Atlantique grâce au film Bugsy, dont il a signé le scénario, et qui a obtenu deux Oscar en 1991. Il a d'ailleurs été nommé une fois pour l'Oscar du meilleur scénariste la même année mais les grandes cérémonies américaines semblent l'ignorer depuis. 

Très peu connu en France, ses plus grandes réalisations datent de ces dernières années avec Seduced and Abandoned, un film avec Alec Baldwin, qui s'intéresse à la manière dont sont financés les films, et The Private Life of a Modern Woman, avec Sienna Miller et toujours Alec Baldwin. Ce dernier long-métrage a été diffusé pendant la Mostra de Venise mais est reparti bredouille.

James Toback a également signé Mélodie pour un tueur (1978), qui a inspiré à Jacques Audiard le remake De battre mon cœur s’est arrêté en 2003. Le cinéaste a réalisé un documentaire sur Mike Tyson en 2008 et a joué dans quelques films comme Mississippi Grind en 2015 ou When Will I Be Loved en 2004.

Je me sentais comme une prostituée

Adrienne LaValley, actrice
Partager la citation

Glenn Whipp, le journaliste qui a mené l'enquête, dresse le portrait d'un homme qui "pendant des années, a harcelé sexuellement les femmes qu'il a engagées, les femmes avec qui il a travaillé, les femmes qui se tournaient vers lui pour devenir actrices ou simplement des femmes qu'il avait croisées dans la rue". 

Ce n'est pas la première fois qu'une telle enquête vise le réalisateur américain, qui avait déjà été épinglé en 1989 par un article du magazine Spy. Celui-ci détaillait la manière dont James Toback "traînait dans les rues de l'Upper West Side à New York, et approchait des femmes. Il leur disait qu'il était un directeur hollywoodien et leur proposait de leur montrer sa carte. Ce petit discours se terminait inlassablement par une invitation à se rencontrer en tête-à-tête, à une heure tardive, pour évoquer son apparition dans le film". 

Depuis l'apparition du hashtag #MeToo sur Twitter, James Toback est mentionné plusieurs fois. Une professeur d'art dramatique explique que lorsqu'une femme explique avoir été sexuelle agressée par un réalisateur, on lui répond "Oh non. Tu t'es faite Toback-ée". Tout comme Harvey Weinstein, sa réputation était donc connue de beaucoup de monde dans le milieu mais très peu de personne en ont parlé jusqu'à présent. L'article de Spy dans les années 1980 ne l'a pas empêché de continuer dans le milieu.

Contacté par le quotidien, James Toback a nié toutes les accusations dont il fait l'objet. Il a affirmé n'avoir jamais rencontré ces femmes ou alors ne pas se souvenir de ces événements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Harcèlement Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790637744
Harcèlement sexuel : qui est James Toback, le réalisateur accusé par 38 femmes ?
Harcèlement sexuel : qui est James Toback, le réalisateur accusé par 38 femmes ?
Il est accusé de harcèlement ou d'agression sexuelle par 38 femmes. James Toback est un réalisateur de 72 ans, déjà épinglé en 1989.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/qui-est-james-toback-le-realisateur-accuse-de-harcelement-sexuel-7790637744
2017-10-23 15:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hQFE65vNPsKwY9KVgPOcqw/330v220-2/online/image/2017/1023/7790640345_le-realisateur-james-toback.jpg