1 min de lecture Netflix

"Marseille" sur Netflix : une élue d'extrême droite au cœur de la saison 2

La prochaine saison de la série "Marseille", diffusée sur Netflix est confirmée. Le tournage débutera le 18 avril prochain dans la cité phocéenne.

Gérard Depardieu et Benoît Magimel dans la série "Marseille"
Gérard Depardieu et Benoît Magimel dans la série "Marseille"
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et Sylvain Zimmermann

On ne sait pas encore si Gérard Depardieu et Benoît Magimel seront de retour. Mais il y aura bien une saison 2 de Marseille, la première série française produite par Netflix. Le géant américain a levé le voile sur son avenir ce mercredi 1er mars, à Berlin. Le tournage débutera le 18 avril dans la cité phocéenne.

Netflix a été avare en confidences sur l'intrigue de la deuxième saison de Marseille, mais a révélé qu'un nouveau personnage allait faire son entrée dans l'arène du pouvoir. Il s'agit d'une jeune élue d'extrême droite. On n'en sait pas plus pour le moment, mais on se doute bien que l'arrivée de cette femme politique ne passera pas inaperçue. Elle devrait jouer important dans la lutte qui oppose Robert Taro et Lucas Barès pour le poste de maire de Marseille. 
Malgré de nombreuses critiques, Dan Franck, le scénariste de la série reste aux commandes, tout comme le producteur Pascal Breton et le réalisateur Florent Emilio-Siri (Nid de guêpes, Cloclo). Ils seront accompagnés dans cette nouvelle aventure par Philippe Pujol, journaliste et écrivain français, lauréat du prix Albert Londres en 2014, pour sa série consacrée aux quartiers Nord de Marseille, et de deux autres scénaristes. Aucune date de diffusion n’a été annoncée pour le moment.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Netflix Séries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants