1 min de lecture Vidéo

Louis de Funès et Bourvil, génies du rire

À LA CROISÉE DES DESTINS - Réunis le temps de trois films, les deux géants de la comédie ont marqué l'histoire du cinéma français.

Louis de Funès, Terry Thomas et Bourvil au Festival de Cannes
Louis de Funès, Terry Thomas et Bourvil au Festival de Cannes Crédit : AFP
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

André Bourvil et Louis de Funès auraient pu être concurrents et se disputer le marché des films comiques. Leur rencontre va propulser au firmament du rire leurs carrières respectives. Ils se croisent brièvement dans les années cinquante sur des scènes de music hall. Entre Bourvil, le "comique paysan", et de Funès, électrique et grimaçant, le courant passe bien. 

>
Louis de Funès : "Poisson d'avril"

Sans être amis, les deux hommes s’apprécient. Ils se retrouvent en 1954 à l’affiche de Poisson d’avril, une modeste comédie de Gilles Grangier. Deux ans plus tard, ils s’offrent la consécration en jouant dans La Traversée de Paris avec Gabin. Bourvil devient vite une valeur sûre du cinéma et du cabaret. De Funès endosse, lui, l’uniforme du Gendarme de Saint Tropez.

>
"La traversée de Paris" (la découpe du cochon)

C’est Gérard Oury qui a l’idée de réunir leurs talents en 1965 avec Le Corniaud, puis en 1966, La Grande Vadrouille, font exploser les records d’entrée.  Un prochain film, La Folie des Grandeurs, devrait sacrer les deux génies comiques. Mais la mort de Bourvil empêche ces retrouvailles. En trois films seulement, André Bourvil et Louis de Funès ont marqué durablement le cinéma français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Cinéma À la croisée des destins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants