3 min de lecture Cinéma

"Le Chasseur et la Reine des Glaces" : quand les personnages féminins prennent le pouvoir

INTERVIEWS - Le conte fantasy, qui sort mercredi 20 avril, met surtout en scène des héroïnes et anti-héroïnes, au côté du Chasseur incarné par Chris Hemsworth. Un film symptomatique d'un changement en train de s'opérer à Hollywood.

Freya (Emily Blunt), la sœur de la belle-mère, a recueilli le Chasseur (Chris Hemsworth) depuis son plus jeune âge
Freya (Emily Blunt), la sœur de la belle-mère, a recueilli le Chasseur (Chris Hemsworth) depuis son plus jeune âge Crédit : Universal Pictures International France
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Non, Blanche Neige n'est pas cette bimbo fragile attendant sagement de se faire délivrer de son maléfice par son prince charmant. C'est ce que raconte Blanche Neige et le Chasseur (2012). Kristen Stewart y incarnait une héroïne perdant progressivement sa naïveté jusqu'à se métamorphoser en guerrière pour conquérir le trône volé par sa belle-mère.

Point de Blanche Neige dans la suite du film, intitulée Le Chasseur et la Reine des Glaces, qui sort mercredi 20 avril, mais une nouvelle héroïne, Sara, incarnée par Jessica Chastain. Elle est l'alter-ego féminin du chasseur, une nouvelle fois incarné par Chris Hemsworth. Charlize Theron, la belle-mère du premier film, se voit flanquée d'une sœur, Freya, incarnée par Emily Blunt. C'est elle, la Reine des Glaces du titre. Deux méchantes pleine de caractère.

Mon personnage ne s'imagine pas forcément être la méchante

Emily Blunt, l'interprète de la Reine des Glaces
Partager la citation

Le film explore les origines du personnage de Chris Hemsworth, alias Eric le Chasseur, et creuse son histoire amoureuse avec la belle Sara, son amante guerrière qu'il croit morte depuis des années. Quand celle-ci refait surface, Eric doit la reconquérir. C'est cet aspect de l'histoire qui a plu à Charlize Theron, qui incarne une nouvelle fois la vilaine belle-mère.

"Le film a un côté moderne, j'aime le fait que Sara (Jessica Chastain) ne soit pas une demoiselle en détresse, que ça soit presque elle qui soit plus maligne que le Chasseur. Elle n'est pas vraiment motivée par la romance, c'est plus le Chasseur qui l'est finalement. C'est inhabituel", confie l'actrice à RTL.fr. "Elle a beaucoup de résilience, c'est important que les jeunes filles voient cela", poursuit Emily Blunt.

Des rôles féminins importants

À lire aussi
Le célèbre porté du film "Dirty Dancing" Cinéma
"Dirty Dancing" : un nouveau film avec Jennifer Grey confirmé

Charlize Theron et Emily Blunt ont le droit elles aussi à quelques moments de bravoure dans le film. La première rejoue sa partition de méchante belle-mère aux pouvoirs démoniaques, qui va donner bien du fil à retordre aux chasseurs. La seconde incarne une vilaine ambivalente, à la fois terrible parce qu'elle embrigade des enfants pour en faire une armée, et fragile à cause d'un traumatisme personnel - sa sœur, Revenna (Charlize Theron), a tué son enfant. "C'était excitant de jouer Freya parce qu'elle ne s'imagine pas forcément être la méchante", explique Emily Blunt à RTL.fr.

Des rôles féminins forts voulus par le réalisateur, qui se dit fan de Luc Besson et de ses héroïnes bad-ass. "J'aime beaucoup les films menés par des personnages féminins. Je trouve ça plus intéressant, il y a une palette d'émotions énorme. Souvenez-vous quand Ripley se battait contre l'Alien à la fin du premier film, c'était incroyable", confie à RTL.fr Cédric Nicolas-Troyan, le réalisateur du Chasseur et la Reine des Glaces.

De plus en plus de rôles féminins forts à Hollywood

Le beau casting du film réunit trois actrices qui ont pour point commun de s'être fait reconnaître pour des rôles féminins très forts. Jessica Chastain avait joué l'agent de la CIA responsable de la traque de Ben Laden dans Zero Dark Thirty. Dans Sicario, Emily Blunt crevait l'écran dans le rôle d'une jeune agente du FBI, Kate Macer, confrontée aux trafiquants de drogue de la frontière américano-mexicaine. Charlize Theron, elle, avait excellé dans le rôle de Furiosa dans Mad Max : Fury Road.

C'est une grosse méprise que de croire que les femmes n'aiment pas les gros films d'action

Charlize Theron
Partager la citation

Le Chasseur et la Reine des Glaces apparaît donc comme symptomatique d'une industrie cinématographique plus ouverte au mélange des genres. "Beaucoup de films récents offrent des rôles beaucoup plus importants aux femmes. Il y a un changement qui se produit à Hollywood", concède Emily Blunt. "On espère que ça va continuer, que ça ne va pas s'arrêter. J'entends tout le temps qu'il faut penser chaque film pour un garçon de 14 ans. Mais c'est un mythe, ça me rend malade d'entendre ça", poursuit l'actrice.

"C'est une grosse méprise que de croire que les femmes n'aiment pas les gros films d'action", abonde Charlize Theron. "Je pense qu'Hollywood a perdu des milliards en pensant comme cela. 9 fois sur 10, ce sont des femmes qui sont venues me parler de Mad Max, plus que les hommes. Des mères sont venues me voir pour me dire qu'elles avaient nommé leurs filles Furiosa ! Ce que je veux dire, c'est que l'idée qu'il y a un seul public pour ce genre de film est fausse", conclut la comédienne au caractère bien trempé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Hollywood Jessica Chastain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants