2 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes : les sélectionnés français reçus au ministère de la Culture

Les français sélectionnés pour le Festival de Cannes ont été reçus vendredi 24 avril par la ministre de la Culture Fleur Pellerin.

Fleur Pellerin devant les sélectionnés français pour le Festival de Cannes
Fleur Pellerin devant les sélectionnés français pour le Festival de Cannes
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les équipes des films français sélectionnés au 68e Festival de Cannes étaient les invités vendredi soir de la ministre de la Culture, a constaté une journaliste de l'AFP. On y trouvait Jacques Audiard, en compétition avec "Dheepan", ou encore Valérie Donzelli, en lice pour "Marguerite et Julien".

La comédienne Sara Forestier, à l'affiche du film d'ouverture du festival, "La Tête haute" d'Emmanuelle Bercot, Louis Garrel, qui présentera son premier long métrage à la Semaine de la critiqueReda Kateb, dont le premier court métrage sera à la Quinzaine des réalisateurs, ou les acteurs de "Marguerite et  Julien" Jérémie Elkaïm et Anaïs Demoustier étaient également présents. 

Notre cinéma demeure à l'avant-garde

Fleur Pellerin
Partager la citation

"Vous êtes le cinéma français et grâce à vous la France rayonne partout dans le monde. Grâce à vous, pendant quelques jours, Cannes est la ville la plus connue au monde", a souligné la ministre de la Culture Fleur Pellerin à propos du festival qui s'ouvrira le 13 mai

"La France contribue au tiers des films sélectionnés pour le festival de Cannes. 36 films français dans les sélections - vous vous rendez compte", a-t-elle ajouté, entourée par la présidente du Centre national du cinéma (CNC), Frédérique Bredin, le président du festival, Pierre Lescure, son délégué général, Thierry Frémaux, en charge de la sélection officielle, et les responsables des autres sélections, Edouard Waintrop pour la Quinzaine des réalisateurs et Charles Tesson pour la Semaine de la critique. 

À lire aussi
Thierry Frémaux réagit au procès d'Harvey Weinstein Cinéma
Affaire Weinstein : "On ne savait pas", se défend Thierry Frémaux sur RTL

"Aujourd'hui, notre cinéma demeure à l'avant-garde, Cannes en est le meilleur exemple", a encore dit Fleur Pellerin, annonçant qu'elle réunirait le 17 mai à Cannes "décideurs politiques, professionnels et artistes" pour un colloque sur l'avenir du droit d'auteur en Europe. "C'est pour moi une question essentielle, un combat pour que la culture demeure plurielle, autrement dit, qu'elle demeure vivante", a-t-elle dit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Culture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants