2 min de lecture Festival de Cannes

VIDÉO - Festival de Cannes 2016 : Ken Loach, ce géant de la Croisette

Le réalisateur britannique remporte la Palme d'or pour la deuxième fois de sa carrière, dix ans après "Le Vent se lève".

>
Palme d'Or : Ken Loach - Cannes 2016 - Canal+ Crédit Image : Thibault Camus/AP/SIPA | Durée : |
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

"Un autre monde est possible et nécessaire". Voici comment Ken Loach a dit au revoir au Festival de Cannes 2016, Palme d'or en main. Le réalisateur britannique a reçu l'ultime récompense pour son film Moi, Daniel Blake. C'est la deuxième fois que le cinéaste repart avec le prestigieux trophée, tout juste 10 ans après son sacre pour Le vent se lève. Assez rare dans la vie d'un réalisateur pour en faire un des pontes de la Croisette.

Il entre ainsi dans la petite liste illustre des cinéastes qui ont été deux fois sacrés par la Palme d'or. Il est le huitième à franchir ce cap, derrière Michael Haneke, Francis Ford Coppola, Shoshei Imamura, Emir Kusturica, Bille August et les frères Dardenne. Ces derniers ont d'ailleurs terminé la quinzaine sans prix en poche pour leur long métrage, La fille inconnue. Le réalisateur britannique engagé a également reçu le Prix du Jury Œcuménique pour Looking for Eric en 2009.

Trois Prix du jury

S'il n'est que le huitième à se distinguer par cette double récompense en une carrière, Ken Loach n'a pas toujours eu besoin de la Palme d'or pour faire parler de ses films. Plusieurs fois déjà, son talent de cinéaste a été couronné sur la côte d'Azur, notamment par le Prix du jury, l'un des plus prestigieux. Secret défense en 1990, Raining Stones trois ans plus tard et La Part des anges en 2012 ont tous reçu le prix. 

Record de films présentés en compétition

D'autres distinctions sont venues s'ajouter à son palmarès intimidant : un Prix du scénario pour Sweet Sixteen en 2002 et un Prix ex aequo du cinéma contemporain pour Regards et sourires en 1981. Il faut dire que Ken Loach augmente ses chances en misant souvent. En véritable habitué du tapis rouge, il détient aujourd'hui le record des films présentés à Cannes avec 18 longs métrages. Parmi les 18, 13 ont été sélectionnés en compétition officielle depuis Regards et sourires en 1981 jusqu'à Moi, Daniel Blake cette année. 

Star des autres sélections de Cannes

À lire aussi
"Dark Phoenix", "Parasite", "Piranhas"... Découvrez les sorties ciné du 5 juin Cinéma
"Dark Phoenix", "Parasite", "Piranhas"... Découvrez les sorties ciné du 5 juin

Et quand il n'a pas brillé dans le Palais des Festivals avec tout le gratin du cinéma français et international, Ken Loach s'est fait remarquer dans les autres sélections du festival. Dès 1972, Family Life est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, tout comme Black Jack en 1979 et Riff-Raff en 1991. En 1970, Kes est présenté à la Semaine de la critique, dix ans avant la sélection de The Gamekeeper à Un certain regard. Ken Loach a également permis à l'un de ses acteurs, Peter Lullan dans My Name is Joe, de recevoir le Prix d'interprétation masculine en 1998.

Alors qu'il avait présenté en 2014 Jimmy's Hall comme sa dernière oeuvre cinématographique, Ken Loach revient à près de 80 ans en forme et en force avec un nouveau film engagé dans la défense des plus démunis avec Moi, Daniel Blake, attendu dans les salles au courant de l'année 2016.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Cannes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants