1 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes 2014 : ses stars, ses films et déjà des polémiques

Le lancement du plus grand rendez-vous mondial du 7e art aura lieu mercredi avec un biopic sur "Grace de Monaco".

Festival de Cannes 2014 : l'affiche de la 67e édition.
Festival de Cannes 2014 : l'affiche de la 67e édition. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des stars, des films et des polémiques! Le 67e Festival de Cannes débute mercredi 14 mai avec la biographie de Grace de Monaco, en attendant les batailles de critiques autour du dernier Godard ou d'une sulfureuse version de l'affaire DSK.

Qu'importe les difficultés rencontrées, le biopic Grace de Monaco est prêt à séduire la Croisette. Les enfants de Grace et Rainier ont beau contesté la version proposée par Olivier Dahan, rien n'empêchera les organisateurs de diffuser le film en ouverture du festival.

Les chasseurs d'autographes qui campent devant le tapis rouge ne verront pas la famille princière mais Nicole Kidman, qui incarne Grace, montera les marches mercredi 14 mai. 

grace de monaco
grace de monaco

Côté scandale, il ne faudra pas oublier Welcome to New York, librement inspiré de l'affaire Dominique Strauss-Kahn, avec Gérard Depardieu et Jacqueline Bisset. Ses promoteurs le montreront à Cannes puis le sortiront directement en vidéo à la demande le 17 mai en France, mais pas en salles. Un quasi blasphème pour les exploitants.

À lire aussi
Le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure Cinéma
Festival de Cannes : Anderson, Ozon, McQueen... Découvrez la "sélection officielle" 2020

La course à la Palme d'or débutera jeudi pour la vingtaine de films en lice réunissant des valeurs sûres cannoises : les frères Dardenne (Belgique, déjà deux Palmes à leur actif 1999 et 2005), Ken Loach (Grande Bretagne, Palme d'or 2006) et Mike Leigh (Grande Bretagne, Palme d'or 1996) ou David Cronenberg (Canada, Prix spécial du jury 1996), Naomi Kawase (Japon, Grand prix du jury 2007) et Nuri Bilge Ceylan (Turquie, Grand prix du jury 2011).

Le retour en compétition, avec Adieu au langage, de Jean-Luc Godard, inclassable réalisateur franco-suisse, parfois dénigré, plus souvent adulé, fait déjà frémir les cinéphiles. Il n'a jamais été récompensé sur la Croisette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants