2 min de lecture Cinéma

Ces réalisateurs qui changent de registres

ÉCLAIRAGE - Qu’ont en commun les réalisateurs George Miller, Kenneth Branagh, Brad Bird ou encore Robert Zemeckis ? Des choix dans leur carrière pas toujours cohérents.

L'ultraviolence de "Mad Max : Fury Road" est visible en salles depuis le 14 mai
L'ultraviolence de "Mad Max : Fury Road" est visible en salles depuis le 14 mai Crédit : facebook.com/MadMaxFuryRoadFr
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Certains réalisateurs se reconnaissent à leur "patte" artistique. Tim Burton et ses univers gothico-poétiques, Woody Allen et ses comédies satiriques, les œuvres poétiques aux couleurs pastel Sofia Coppola en sont des exemples parmi d'autres. Pourtant, certains réalisateurs se distinguent par leur filmographie pas toujours très cohérente. Parmi eux, George Miller, Kenneth Branagh, Brad Bird ou encore Sam Mendes.

George Miller, du film pour enfants à un public averti

George Miller, 70 ans dont 44 ans de carrière dans le cinéma en tant que réalisateur et scénariste. Il connaît le succès dès son premier long-métrage, Mad Max, sorti en 1979. Suivront deux suites en 1981 et 1985. Une trilogie à succès, mais touchée par la censure en raison des scènes de violence. Après avoir réalisé le dernier volet de La Quatrième Dimension, à la demande de Steven Spielberg, George Miller calme le jeu. Alors que les deux premiers Mad Max sont interdits au moins de 12 ans en France à leur sortie, le réalisateur australien change totalement de registre quelques années plus tard. Il écrit et produit Babe, le cochon devenu berger, avant de réaliser Babe 2, le cochon dans la ville. George Miller poursuit l'écriture de scénario pour un public jeune avec Happy Feet (en 2005 et 2011, pour Happy Feet 2). Une parenthèse enfantine vite rattrapée avec le retour de Mad Max : Fury Road.

Kenneth Branagh, le roi des adaptations

Issu de la Royal Shakespeare Company, Kenneth Branagh s'illustre en tant que réalisateur en 1989 avec une adaptation du Henri IV de William Shakespeare, dans lequel il interprète également le rôle-titre. Il adapte au grand écran son dramaturge favori à de nombreuses reprises : en 1993 avec Beaucoup de bruit pour rien, en 1996 avec Hamlet ou encore en 2000 où il réalise une version moderne des Peines d'amour perdues, toujours de William Shakespeare. Après l'an 2000, le réalisateur britannique change de registre. Il abandonne les pièces de théâtre pour adapter en 2011 l'histoire du super-héros Marvel : Thor. Cette année, Kenneth Branagh a récidivé. Il a porté à l'écran l'un des deux longs-métrages mettant en scène la princesse Cendrillon

Brad Bird, mission et animation

Brad Bird est arrivé dans le cinéma par l'animation. Il est remarqué à seulement 13 ans par Disney, et effectue son premier doublage à 22 pour le compte d'un certain Tim Burton. Doué, le jeune homme fait ses armes chez Disney, réalise des cartoons ou des épisodes des Simpson avant d'entrer dans la cour des grands grâce au studio Pixar. En 2004 sort Les Indestructibles, suivi de Ratatouille en 2007. Après quelques années d'absence, Brad Bird est choisi par la Paramount pour réaliser le nouvel épisode de la saga Mission : Impossible - Protocole Fantôme, sorti en 2011. Le réalisateur américain a poursuit son exploration du cinéma "réaliste" avec A la poursuite de demain, sorti ce mois-ci dans les salles françaises.  

Sam Mendes, guns and roses

À lire aussi
20190921_133256 Géraldine Nakache
Géraldine Nakache : "Céline Dion, j’ai 15 ans, je playback tous ses titres"

American Beauty, le premier long-métrage de Sam Mendes sorti en 1999, n'a pas laissé le public insensible. Il parle de bourgeoisie à l'américaine sur un ton cynique et subversif, au milieu de lancés de roses poétiques. Le dernier film du réalisateur britannique, Skyfall (2014) met en scène un agent secret à la recherche d'un autre agent secret. Un grand écart flagrant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants