4 min de lecture Cinéma

"Carol", "Et ta sœur" et "Mon maître d'école" parmi les sorties cinéma de la semaine

REPLAY - "Carol", une histoire d'amour lesbienne dans les années 50, sort ce mercredi avec deux actrices principales favorites aux Oscars. À voir aussi, "Et ta sœur" et "Mon maître d'école".

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
"Carol" avec Cate Blanchett parmi les sorties cinéma de la semaine Crédit Image : © Wilson Webb / DCM | Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date : La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Martin Cadoret

Carol, un film américain de Todd Haynes, est l'un des favoris aux Oscars avec ses deux actrices Cate Blanchett et Rooney Mara. Elles campent deux femmes des années 50 qui vont passionnément tomber amoureuses. L'une est bourgeoise et mariée, l'autre est vendeuse. On se doute que les conventions sociales et la morale de l'époque vont compliquer affaire. Carol est tiré du roman Le prix du sel, The price of salt, un roman de Patricia Highsmith dont l'ambiance est magnifiquement reconstituée par le réalisateur mais à mon goût un peu trop justement. Tout est parfait, propre, élégant. Comme disait le grand poète André Manoukian : "ça sent un peu trop le savon et pas assez la foufoune". Sans tomber dans les excès de La vie d'Adèle, il manque tout de même le désir charnel censé animer ces deux femmes.

J'ai été emportée par la force et l'émotion de ce roman

Cate Blanchett, à propos du livre duquel est adapté "Carol"
Partager la citation

Cate Blanchett a lu le livre il y a bien longtemps. "J'ai été emportée par la force, l'émotion de ce roman et par le fait qu'il était culotté quand on pense à l'époque à laquelle il a été écrit. Le vrai cadeau quand on travaille avec l'écrit de Patricia Highsmith, c'est la richesse du vécu de ces personnages. Elle est passée maître dans l'art de s'accommoder avec les gens qui ont un secret", observe la comédienne. Elle est remarquable une fois encore en créature glacée, troublée par une histoire qui la dépasse.
L'actrice insiste sur côté pionnier du roman à l'origine du film Carol, publié en 1952. "Il est aujourd'hui encore considéré comme le premier roman gay ou lesbien dans lequel la fin est heureuse, c'est à dire que les personnages ne trouvent pas l'amour auprès d'un homme, ne se convertissent pas à l'hétérosexualité ou ne se suicident pas. Là, le côté positif est mis en avant", explique Cate Blanchett.

"Creed", "Et ta sœur" et "Mon maître d'école", très réussis

Au rayon cinéma américain, on vous rappelle également la sortie de Creed, l'héritage de Rocky Balboa avec Sylvester Stallonequi prolonge de manière très réussie, moderne et nostalgique la saga du boxeur le plus célèbre de Hollywood.

Côté cinéma français, c'est la sortie de Et ta sœur de Marion Vernoux. La réalisatrice de Love, etc. ou Les beaux jours ne nous avait pas habitués à des films légers. C'est le cas ici, ce qui n'exclue pas des sujets de fond plus graves. Et ta soeur, c'est l'histoire de deux frangines, Virginie Efira et Géraldine Nakache, qui vont se retrouver dans une maison perdue sur une île bretonne. Tout les sépare (le style de vie, leur sexualité, leurs envies) et un garçon va les rassembler. Le film navigue entre comédie et gravité sur les thèmes de la parentalité, du mensonge et du bonheur. Très réussi, très bien écrit et formidablement joué.
À voir aussi, Mon maître d'école, un épatant documentaire signé Emilie Thérond, et produit par François-Xavier Demaison. Le film suit la dernière année scolaire de M. Burel, instituteur dans un petit village du Gard. Sa classe est composée de gamins qui n'ont pas le même âge, pas les mêmes origines, pas les mêmes chances, pas la même culture mais à qui cet homme rare va inculquer des bases et des valeurs essentielles. Très émouvant, jamais donneur de leçon, très émouvant mais aussi très drôle.

"Arrête ton cinéma" et "Tout schuss", à éviter

À lire aussi
Le premier visuel du live-action movie "Mulan" Cinéma
Coronavirus : Disney dévoile les dates de sorties de films, dont "Mulan" et les Marvel

Deux autres sorties du jour : d'abord Arrête ton cinéma de Diane Kurys, cette réalisatrice qui de Coup de cœur à La Baule les pins en passant par Pour une femme ou Sagan a su filmer comme personne les élans du cœur. Elle revient dans le registre de la comédie quasi-burlesque et raconte comment une jeune réalisatrice veut tourner son film avec deux productrices tyranniques. La réalisatrice est beaucoup moins à son aise, malgré l'énergie parfois hystérique de son trio actrices Sylvie Testud-Josiane Balsko-Zabou Breitman.
Et puis il y a la catastrophe industrielle de la semaine : Tout schuss, avec le pauvre José Garcia en star mondaine de la littérature obligé de se déguiser en moniteur ski pour récupérer son prochain roman volé par sa fille en colère partie en classe de neige. Ça se voudrait Les bronzés font du ski, c'est plutôt Les sous-doués à la neige, du cinéma comme on en fait plus et heureusement !

Tarantino prend la première place du box-office devant "Star Wars"

Un coup d’œil sur le box-office avec du changement en tête. Après 3 semaines de règne sans partage, Le Réveil de la Force" cède sa première place (avec tout de même un cumul qui approche les 9,3 millions d'entrées) au dernier Tarantino, qui devient leader en FranceLes 8 Salopards, malgré sa durée, sa violence et la réserve d'une partie de la critique, a séduit près de 750.000 spectateurs : une vraie performance, à confirmer ou pas avec bouche à oreille. Derrière, à noter la 3e place de Babysitting 2 qui vient de dépasser les 3 millions d'entrées : l'équipe du film fêtera ça demain soir au festival du film de comédie de l'Alpe D'huez. Pour le reste, Le Grand Partage a atteint le million entrées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Laissez-vous tenter Cate Blanchett
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants