2 min de lecture Art

Rembrandt : la France et Pays-Bas se partagent deux peintures du maître en garde alternée

REPLAY / INVITÉ RTL - La copropriété décidée entre les deux pays leur permettra d'exposer, tour à tour, trois ans chacun, deux œuvres du peintre hollandais indissociables.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Rembrandt : la France et Pays-Bas se partagent deux peintures du maître en garde alternée Crédit Image : Domaine public | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La page de l'émission
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Une copropriété artistique de la sorte est une première. La France et les Pays-Bas sont les heureux propriétaires de deux nouveaux tableaux peints par Rembrandt, les portraits des époux Soolmans. Chacun d'eux coûte 80 millions d'euros. "Pour 160 millions d'euros, les deux pays s'offrent deux chefs-d'oeuvre de l'art du maître hollandais" estime Edwart Vignot, historien d'arts et artiste.

Les deux œuvres, 2 mètres sur 1 mètre chacune, sont indissociables. Elles illustrent un couple, Maerten Soolmans et Oopjen Coppit, qui a commandé ces portraits à Rembrandt en 1634, alors que le peintre était âgé de 25 ans. "Ça n'aurait pas de sens, d'un point de vue d'histoire de l'art pure, de les séparer. La lecture est nécessaire pour avoir les deux et bien comprendre le travail de l'artiste", explique Edwart Vignot.

L'acquisition a été directement traitée avec Éric de Rotschild, l'un des descendants de la famille de notables qui possédait les tableaux depuis plus de cent ans. Exposées à Amsterdam dans les années 1950, ces œuvres n'ont été visibles du grand public qu'à cette occasion.

Le couple royal néerlandais en visite en France

Ce partage d’œuvres n'a pas été une évidence. "L'histoire est faite de rebondissements dignes de romans ou de fictions", reconnaît Edwart Vignot. Pour l'historien d'art, cette garde alternée entre la France et les Pays-Bas est la "moins pire" des solutions qui permet aux deux pays de revendiquer l'acquisition. Le partage se traduira, successivement, par trois ans en France, au Louvre, puis trois ans à Amsterdam, au Rijksmuseum. "L'intérêt est qu'à moins de quatre heures de train, les Français, après 3 ans d'exposition au Louvre, pourront toujours aller voir ces tableaux à Amsterdam", poursuit Edwart Vignot.

À lire aussi
Le dessinateur Joaquín Salvador Lavado Tejón, dit Quino. décès
Quino, dessinateur argentin et créateur de "Mafalda", est mort

D'autres acquéreurs potentiels étaient évoqués. "Le nom du Qatar avait été soumis", dévoile ainsi Edwart Vignot. "L'intelligence est d'avoir gardé un bien commun au sein de l'Europe", estime celui-ci. L'annonce du début de l'exposition au Louvre n'a pas encore été annoncée, mais l'arrivée du couple royal néerlandais, Willem-Alexander et Maxima des Pays-Bas, ce jeudi 10 mars à Paris, donnera peut-être l'envie à François Hollande d'en dévoiler davantage ce jour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Peinture Pays-Bas
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants