2 min de lecture Cinéma

Les premières aventures du "Petit Nicolas" sortent en bande dessinée

REPLAY - Les premières aventures du "Petit Nicolas", publiées dans le journal belge "Moustique", sont regroupées en une seule bande dessinée.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le Petit Nicolas en BD et les sorties cinéma de la semaine : Laissez-vous tenter du 11 octobre 2017 Crédit Image : IMAV éditions | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Le Service Culture
Le Service Culture et Monique Younès

On connaissait les récits du Petit Nicolas, écrits par René Goscinny et illustrés par Jean-Jacques Sempé. On découvre aujourd'hui qu’à l'origine, cette saga était une bande dessinée. Pour la première fois, les 28 planches originales du Petit Nicolas sont regroupées dans un album à paraître jeudi 12 octobre aux éditions Imav.

Les premiers pas du Petit Nicolas sont des sortes de strips gaguesques publiés chaque semaine dans le magazine belge Moustique de septembre 1955 à mai 1956. C'était un magazine qui présentait les programmes Radio et les séries policières. À l'origine Le petit Nicolas s'adressait autant aux enfants qu'aux adultes. 

Les planches sont signées Sembé et Agostini car René Goscinny collaborait à l'époque à plusieurs magazines et utilisait un pseudonyme différent pour chaque publication. Quand il rencontre Sempé en 1954 dans une agence de presse belge, ce dernier réalise déjà des dessins humoristiques pour le magazine Moustique et a créé le personnage du Petit Nicolas. Et puis un jour, le directeur du journal lui demande de faire une bande dessinée avec ce même personnage. Il demande à Goscinny de lui écrire le scénario, parce que la bande dessinée ce n'est pas le truc de Sempé
 
Les bases et les ressorts de la saga sont là. Le père est la vedette des premières aventures. Il est contrarié par son fils dans tout ce qu'il fait, et il sombre dans le ridicule à chaque case : les mots croisés l’entraînent en prison, son voisin l’éborgne quand il gronde le petit Nicolas. Lequel réveille son père 36 fois pendant la nuit pour lui demander à boire et au petit matin, le capricieux garnement exige d'aller au cinéma. Et papa cède à tout.
 
Les autres personnages de la bande dessinée sont le voisin, monsieur Blédurt, tout le temps à couteau tiré avec le père du petit Nicolas. Ils se chamaillent pour mieux se réconcilier. Mais Le petit Nicolas parait dans la bande dessinée beaucoup plus insupportable que dans les petits romans écrits par Goscinny et illustrés par Sempé. 

Également au programme de "Laissez-vous tenter"

Le cinéma français est à l'affiche ce mercredi 11 octobre avec L'école buissonnière de Nicolas Vanier. Réalisateur et aventurier du Dernier trappeur ou de Belle et Sébastien, il poursuit dans sa veine à la fois humaniste et naturaliste avec cette fois une histoire qui raconte un peu la sienne : celle d'un gamin des villes qui va découvrir la vie des champs et des bois dans la Sologne des années 1930. François Cluzet, Éric Elmosnino, François Berléand, Valérie Karsenti et le petit Jean Scandel sont au générique de ce joli conte initiatique, très joliment filmé dans une forêt avec notamment un grand cerf impressionnant, acteur à part entière de l'histoire.

Le dernier film de Nicolas Vanier, "L'école buissonnière" sort au cinéma ce mercredi 11 octobre
Le dernier film de Nicolas Vanier, "L'école buissonnière" sort au cinéma ce mercredi 11 octobre Crédit : Radar Films/Jean-Michel Turpin
À lire aussi
L'acteur Elliot Page, en septembre 2019 people
L’acteur Elliot Page ("Juno", "Umbrella Academy") fait son coming-out trans

Réécouter la chronique

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Bd
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants