1 min de lecture Philosophie

Le philosophe André Glucksmann est mort

L'un des penseurs des "nouveaux philosophes" est mort dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre 2015.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Jean d'Ormesson et Bernard Pivot rendent hommage à André Glucksmann Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Il fut l'assistant de Raymond Aron à la Sorbonne. Dans le tourbillon que fut Mai 68, l'ancien militant maoïste devient un des grands penseurs des "nouveaux philosophes", courant philosophique critique du marxisme. André Glucksmann, philosophe, est mort dans la nuit du 9 au 10 novembre 2015 à l'âge de 78 ans. En 1975, il publie l'ouvrage qui le fera entrer dans la lumière La Cuisinière et le mangeur d'hommes, réflexions sur l'État, le marxisme et les camps de concentration, où il établit un parallèle entre le nazisme et le communisme. Un livre qui sera suivi par Les Maîtres penseurs (1977) et qui ont été des succès de librairie, malgré des critiques parfois virulentes chez des intellectuels de gauche. 

Il se fait connaître du grand public au travers de ces écrits mais aussi lors des débats télévisés qui font connaître ses idées. Dans l'émission désormais culte Apostrophe de Bernard Pivot, il croise les arguments avec d'autres philosophes qui comme Bernard-Henri Lévy. Certaines séquences, comme sur le plateau de Question de Temps en 1978, où il affronte René Andrieu alors rédacteur en chef de l'Humanité, organe central du Parti communiste français, sont entrés dans l'histoire des grands emportements télévisuels.

Dans une tribune au quotidien du soir Le Monde en 2007, le philosophe a annoncé son soutien à Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle. "Il a posé le bon diagnostic sur le chômage, c’est le candidat le plus à gauche", avait-il déclaré avant de finalement prendre ses distances avec le président Sarkozy, trop proche d'un Vladimir Poutine que Glucksmann a toujours férocement critiqué.

André Glucksmann est décédé à Paris. C'est son fils Raphaël Glucksmann qui a annoncé la nouvelle sur son compte Facebook. "Mon premier et meilleur ami n'est plus. J'ai eu la chance incroyable de connaître, rire, débattre, voyager, jouer, tout faire et ne rien faire du tout avec un homme aussi bon et aussi génial. Voilà, mon père est mort hier soir", a-t-il écrit sur le réseau social.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Philosophie Mort Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants