1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Serge Poliakoff, le rêve des formes" : une rétrospective sur la vie de l'artiste aux oeuvres abstraites
2 min de lecture

"Serge Poliakoff, le rêve des formes" : une rétrospective sur la vie de l'artiste aux oeuvres abstraites

Une rétrospective "Serge Poliakoff - le rêve des formes", au musée d'Art moderne est consacrée aux peintures et aux œuvres sur papier de ce maître français de l'abstraction.

"Serge Poliakoff - le rêve des formes"
"Serge Poliakoff - le rêve des formes"

Le musée d'Art moderne de la ville de Paris, nous fait découvrir ou redécouvrir l'œuvre du peintre d'origine russe Serge Poliakoff.

À écouter

Une rétrospective retrace la vie et la carrière de l'artiste Serge Poliakoff
03:54

Serge Poliakoff a été une figure essentielle de ce qu'on a appelé la Nouvelle école de Paris. Après la première guerre mondiale, ces artistes ont porté la peinture abstraite au plus haut.

Passionné par les chevaux et captivé par les icônes

L'exposition ne retrace pas seulement la carrière du peintre, mais sa vie en générale. Serge Poliakoff est né il y a exactement 114 ans, le 8 janvier 1900 à Moscou. Issu d'une famille bourgeoise, il est le 13ème garçon d'une fratrie de 14. Il est passionné de chevaux grâce à son père qui possédait une écurie de courses et fournissait les chevaux pour le Tzar.

Enfant, Poliakoff était aussi captivé par les icônes qu'il voyait à l'église byzantine où l'emmenait régulièrement sa mère. Il était aussi un excellent guitariste. Ses oncles et ses tantes paternels avaient formé le cœur Poliakoff, un cœur tzigane russe très célèbre qui se produisait au Bolchoï à Moscou, jusqu'à ce que la révolution russe éclate.

Des formes non-géométriques

À lire aussi

"Au moment de la révolution, à 17 ans, il va partir de Russie et rejoindre son oncle et sa tante qui parcourent l'Europe. En 1923, il arrive à Paris et a dit 'je me suis trouvé chez moi'", raconte Dominique Gagneux, commissaire de l'exposition.

Serge Poliakoff joue donc de la guitare et chante dans des cabarets de la capitale. Il fait aussi de la figuration dans des films, pendant qu'il suit des cours de peinture. Ses premières peintures représentent d'ailleurs des danseuses russes et des chevaux. Très vite les formes abstraites s'imposent à lui. Il ne peint pas des formes géométriques strictes, des carrés parfaits, des rectangles ou des triangles. Il compose des plages de couleurs qui se répondent.

Une peinture sur chevalet

"Il construit sa toile depuis les bords et on voit très bien comment ces formes s'agencent, convergent et s’interpénètrent. Chaque peinture diffuse énormément dans l'espace. C'est une utilisation très sensuelle de la couleur. Il broyait lui même ses pigments donc on a cette texture et cette couleur qui rayonnent à partir de la toile", analyse la commissaire de l'exposition.

Si on a très peu, pratiquement pas de grands formats de Serge Poliakoff, c'est parce qu'il n'a jamais eu de véritable atelier. L'artiste peignait dans un coin de la maison, sur un chevalet. Il était très proche de sa peinture comme l'ont été ses maitres moines comme Fra Angelico peignant dans leur cellule. Ça ne permet pas les très grands formats. Il continuera à peindre ainsi même quand il connu le succès au début des années 50.

Une collection Poliakoff par Yves Saint-Laurent

Serge Poliakoff était collectionné par Hergé, par Roger Vivier, par Jacqueline de Lubeck la femme de Sacha Guitry et aussi par la famille Pompidou. Plus tard, Yves Saint-Laurent fera des robes Poliakoff, exposées au musée d'Art moderne. Elles sont beaucoup plus subtiles que les robes Mondrian.

Une fois le succès rencontré, Serge Poliakoff  a acheté une Rolls et des chevaux de courses, en hommage à son père. Il fumait le cigare. Il était toujours en costume cravate, même quand il peignait.

Les toiles très sensuelles de Poliakoff sont admirablement exposées au musée d'Art moderne de la ville de paris jusqu'au 23 février.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/