1 min de lecture Jazz

La belle histoire de Nina Attal dans L'Heure du Jazz

Une chanteuse au groove terrible, une guitariste accompagnée des plus grosses pointures du jazz actuel. Et elle n'a que 22 ans. Jean-Yves Chaperon nous propose de découvrir la jeune et talentueuse Nina Attal.

Nina Attal
Nina Attal
+SergeMariani
Serge Mariani
et Jean-Yves Chaperon

On peut avoir fait ses classes sur la rive gauche de la Seine au lieu de celle du Mississipi. On peut garder une silhouette de collégienne plutôt qu’un tour de taille de black diva. Tout ça n’empêche pas de balancer un groove mortel. Nina Attal est un cas : 22 ans, guitariste et chanteuse, elle arpente depuis déjà 5 bonnes années les planches de blues un peu partout. La route, un bon feeling, une énergie à revendre, puis des premières parties de Jamie Cullum ou Avishai Cohen, il manque encore le clin d’œil du destin. Comme elle a du culot, c’est elle qui provoquera le coup de pouce.

En première partie du monumental Chic de Nile Rodgers

>
Nina Attal People Album W.H.A

A l’été 2013, à Sète, elle joue en première partie du monumental Chic de Nile Rodgers. Le bassiste de la star, Jerry Barnes (Stevie Wonder, Roberta Flack, Donald Fagen…) sympathise avec le groupe de Nina. Celle-ci remet à Barnes quelques maquettes de l’album en cours. Elle n’en attend pas grand'chose, mais la belle surprise arrive quelques jours plus tard : Jerry Barnes, rappelle, dit qu’il a adoré.

>
Fiest'A Sete 2013 - 2 août - Nina Attal & Chic feat. Nile Rodgers

L’histoire continue quelques mois plus tard aux studios Avatar à New York

tumblr_ncnvwbkuG21s2pzigo1_1280
tumblr_ncnvwbkuG21s2pzigo1_1280

Barnes propose de co-produire l’album, non sans avoir convoqué pour l’occasion quelques-uns de ses potes : le redoutable clavier Cory Henry (de Snarky Puppy), Steve Jordan, batteur d’Eric Clapton, ou Bashiri Johnson, ancien percu de Michael Jackson, alors que Barnes lui-même tient la basse. Belle équipe, à laquelle Nina ajoute ses musiciens, notamment la section de cuivres. Ce mix donne un disque réjouissant, plein de vitamines, de fraîcheur et de funk. Sur tous les titres, la voix de Nina est bluffante d’aisance et d’autorité. 

À lire aussi
Jean-Yves Chaperon L'Heure du Jazz
Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo
>
Nina Attal AIN'T GONE

C’est l’une des plus belles surprises de cette fin d’année.

L'Heure du Jazz vous propose
Lire la suite
Jazz L'Heure du Jazz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775226826
La belle histoire de Nina Attal dans L'Heure du Jazz
La belle histoire de Nina Attal dans L'Heure du Jazz
Une chanteuse au groove terrible, une guitariste accompagnée des plus grosses pointures du jazz actuel. Et elle n'a que 22 ans. Jean-Yves Chaperon nous propose de découvrir la jeune et talentueuse Nina Attal.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/la-belle-histoire-de-nina-attal-dans-l-heure-du-jazz-7775226826
2014-11-08 11:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tSVavVLmBNlEQxxuszr44A/330v220-2/online/image/2014/1107/7775227172_nina-attal.jpg