1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. L'exposition "Persona, étrangement humain" actuellement au musée du quai Branly
1 min de lecture

L'exposition "Persona, étrangement humain" actuellement au musée du quai Branly

REPLAY - Quelle est la part d'humanité dans les objets ? C'est la question à laquelle tente de répondre l'exposition "Persona, étrangement humain", actuellement au musée du quai Branly.

L'exposition "Persona, étrangement humain" au musée du quai Branly
L'exposition "Persona, étrangement humain" au musée du quai Branly
L'exposition "Persona, étrangement humain" actuellement au musée du quai Branly
00:04:09
Monique Younès

L'exposition Persona, étrangement humain au musée du quai Branly permet de découvrir que les hommes, dans toutes les civilisations, ont de tout temps fantasmé sur les objets jusqu’à les traiter comme des personnes. Jadis, nos ancêtres dotaient les amulettes de pouvoirs magiques, et à ce jour, les anthropologues et les roboticiens à la pointe de l’intelligence artificielle travaillent main dans la main, pour permettre à des robots de fonctionner comme des personnes. En commençant par les doter d’un goût et de préférences esthétiques.

C'est ce qu'explique l’anthropologue Denis Vidal en présentant le robot Berenson. Ce dernier a des yeux globuleux, un chapeau melon, une cape noire et une écharpe blanche. C'est un clin d’œil à Bernard Berenson, le nom d'un des plus grand historiens de l'histoire de l'art du 19ème.

Ce robot bourré de neurones artificiels se balade dans l’exposition, comme une personne, et le croiser est une expérience fascinante : "Il voit simplement des gens qui regardent un objet longuement. À ce moment-là, il va regarder l'objet et retenir des traits de cet objet. S'il reste devant et que les gens sourient, il va attribuer une valeur positive à l'objet et sourire à son tour. Par contre, s'il n'aime pas l'objet, il fait la moue et s'en éloigne, résume Denis Vidal à RTL. Au bout de 10/15 minutes, il renforce ses goûts. On a beau avoir conditionné le point de départ, au bout de dix minutes, ça nous échappe totalement." Ainsi, le robot "développe une forme d'esthétique artificielle, ni arbitraire, ni pré-conditionnée".

Vous avez jusqu’en novembre prochain pour faire l’expérience au musée du quai Branly. Berenson doit être rechargé toutes les deux heures. Sinon, on pourrait croire qu’il dort. Ce qui n’est pas plus rassurant.  

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.