1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. EN IMAGES - Décès de Sonia Rykiel, la première créatrice de mode punk
2 min de lecture

EN IMAGES - Décès de Sonia Rykiel, la première créatrice de mode punk

Sonia Rykiel est décédée le 25 août. La Française a bouleversé la mode en l'affranchissant de ses contraintes. Elle était connue comme l'inventrice de la "démode".

  • Sonia Rykiel a inventé la "démode"
    Sonia Rykiel a inventé la "démode"
    Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Dans son atelier parisien, dans les années 70
    Dans son atelier parisien, dans les années 70
    Crédits : MUUS/SIPA
  • Sonia Rykiel a créé son style à travers des vêtements confortables, laissant une grande liberté de mouvement
    Sonia Rykiel a créé son style à travers des vêtements confortables, laissant une grande liberté de mouvement
    Crédits : MUUS/SIPA
  • En 1963, Françoise Hardy fait la Une de "Elle" en portant un pull Sonia Rykiel et aide à la populariser
    En 1963, Françoise Hardy fait la Une de "Elle" en portant un pull Sonia Rykiel et aide à la populariser
  • Les rayures multicolores, marque de fabrique de la "démode" imaginée par Sonia Rykiel
    Les rayures multicolores, marque de fabrique de la "démode" imaginée par Sonia Rykiel
    Crédits : PIERRE VERDY / AFP
  • Les créations de Sonia Rykiel ont parfois des messages provoquants
    Les créations de Sonia Rykiel ont parfois des messages provoquants
    Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • La maison Sonia Rykiel liquidée, faute de repreneurs
    La maison Sonia Rykiel liquidée, faute de repreneurs
    Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Sonia Rykiel aimait aussi jouer avec son image. Ici, une poupée la représente à un défilé de 2008.
    Sonia Rykiel aimait aussi jouer avec son image. Ici, une poupée la représente à un défilé de 2008.
    Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • La créatrice était devenue au moins aussi emblématique que sa marque
    La créatrice était devenue au moins aussi emblématique que sa marque
    Crédits : FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Une robe marinière en maille de la marque de prêt-à-porter Sonia By Sonia Rykiel, vendue 338 euros sur Asos
    Une robe marinière en maille de la marque de prêt-à-porter Sonia By Sonia Rykiel, vendue 338 euros sur Asos
  • Les robes fluides imaginées par Sonia Rykiel
    Les robes fluides imaginées par Sonia Rykiel
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

C'est un pan entier de la mode qui vient de s'éteindre. Sonia Rykiel est décédée le 25 août 2016 à l'âge de 86 ans, a annoncé sa famille. C'est peu de dire qu'elle était une icone. La Française née en 1930 à Paris a été l'une des précurseures d'une mode libérée de ses entraves. On la surnommait "la reine du tricot" et elle était connue comme l'inventrice de la "démode". C'est pourtant par hasard que son chemin a croisé celui de la mode, lorsqu'elle épouse Sam Rykiel en 1954, gérant d'une boutique de prêt-à-porter dans le XIVe arrondissement de Paris. 

Tout commence avec un pull-over. En 1962, Sonia Rykiel imagine un modèle court, ajusté et gris. Ce format sera sa marque de fabrique. Françoise Hardy, alors star absolue, détonne en posant en couverture du très sérieux Elle, vêtue d'un de ces pulls, en 1963. Sonia Rykiel se retrouve propulsée comme l'une des valeurs montantes du pop art. Sa première boutique ouvre sur le très chic boulevard Saint-Germain, à Paris, en 1968. Ses pull-overs deviennent son "best-seller" et elle est même intronisée "reine du tricot" par le magazine de référence Women's Wair Daily en 1972. Elle n'aura de cesse de se qualifier "d'imposture", car elle n'a suivi aucune formation de styliste.

S'affranchir les femmes des diktats

Suivant les pas de Coco Chanel - qui a lancé le look androgyne et voulait débarrasser les femmes des vêtements trop contraignants - Sonia Rykiel s'est démarquée en imaginant des pièces simples et sensuelles pour le sexe féminin. Des coutures assumées, pas d'ourlet ni de soutien-gorge.

C'est ce qu'elle a nommé la "démode". Une philosophie plus qu'un simple style, qui se veut affranchi des tendances, et prônant "le vêtement pour soi", c'est-à-dire, le confort mêlé à la sensualité. La "démode" a des caractéristiques reconnaissables : les rayures, le noir, la dentelle, le recours aux très kitsch strass, des matières permettant la liberté de mouvement - comme la maille de grand-mère - et des pulls à message. Un mélange détonnant qui est devenu la griffe Rykiel. 

Je défendais une nouvelle manière d'être pour les femmes

Sonia Rykiel

"Si j'étais écrivain, je dirais que je défendais une philosophie, une nouvelle manière d'être pour les femmes, plus libre, plus active, plus séduisante aussi... C'était l'esprit du Saint-Germain-des-Prés des années 1970", dit Sonia Rykiel au Monde en 2013.

Icone punk

Avec cette conception de la mode, Sonia Rykiel s'est peu à peu construit une identité punk. Toujours coiffée d'une masse de cheveux rousse sauvage, les yeux cernés de noir, portant des mitaines sombres, elle a su lier le monde bourgeois de la mode à un esprit révolutionnaire. 

Pour toucher les plus de femmes possible, Sonia Rykiel devient la première créatrice à collaborer avec le catalogue des 3 Suisses, en 1977. Près de 10 ans plus tard, elle lance une ligne de prêt-à-porter plus accessible, rebaptisée Sonia By Sonia Rykiel. En 2009, elle a signé une capsule pour la marque H&M. À ce jour, ses créations sont même disponibles sur le site d'achat en ligne Asos.

La rédaction vous recommande