1 min de lecture Aix-en-Provence

Deux scènes faisant allusion au groupe État islamique modifiées dans un opéra joué au festival d'Aix

Le festival d'Aix-en-Provence a décidé de modifier deux scènes de "L'Enlèvement au sérail" de Mozart faisant allusion au groupe État islamique.

"L'enlèvement au Sérail" joué à Aix-en-Provence en 2004
"L'enlèvement au Sérail" joué à Aix-en-Provence en 2004
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le débat sur ce qu'il faut montrer et ne pas montrer sur le groupe État islamique s'invite à l'opéra. Deux scènes de "L'enlèvement au sérail" de Mozart ont été modifiées dans la mise en scène de l'Autrichien Martin Kusej proposée vendredi soir au festival d'Aix-en-Provence. Le directeur du festival Bernard Foccroulle a demandé au metteur en scène de dépouiller le drapeau noir du groupe EI de ses inscriptions et de supprimer une scène à la fin, où les têtes de prisonniers décapités arrivaient sur le plateau dans des sacs en plastique. 

"Ce n'est pas de la censure, c'est de la maturité"

Bernard Foccroulle, directeur du festival d'Aix-en-Provence
Partager la citation

 "La question de l'image est devenue extrêmement sensible, nous n'avons pas voulu que des images piochées dans la production se retrouvent sur internet hors contexte", a expliqué le directeur du festival. "Ce n'est pas de la censure, c'est de la maturité", a-t-il déclaré en anticipant d'éventuelle critiques. C'est la première fois depuis qu'il dirige le festival (2007) que ce dernier intervient sur une production de cette façon. 

Comme chaque année, le festival propose une oeuvre de Mozart, "l'ADN du festival", selon Bernard Foccroulle. "L'Enlèvement au sérail", qui tombe souvent dans le piège du kitsch orientalisant, ne court cette fois aucun risque avec la mise en scène ultra contemporaine de l'Autrichien Martin Kusej, branchée sur l'actualité du monde arabe. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aix-en-Provence Les Festivals de l'été Théâtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants