2 min de lecture 50 Nuances de Grey

Dakota Johnson rejoint l'État islamique pour un sketch du "Saturday Night Live"

VIDÉO - Dans un sketch diffusé dans le "Saturday Night Live", l'actrice de "50 Nuances de Grey" quitte son père pour rejoindre... l'État islamique. La séquence a suscité la colère de certains internautes.

>
SNL 2015 Dakota Johnson I.S.I.S. Ad Skit Depraved' or 'Hilarious'? SNL 2015 Video Crédit Image : ©2015/Dana Edelson/NBC |
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Dakota Johnson, l'interprète d'Anastasia Steele dans 50 Nuances de Grey, était l'invitée du Saturday Night Livel'émission d'humour diffusée sur NBC aux États-Unis. Durant le programme, un sketch a été diffusé dans lequel l'actrice rejoint l'État islamique, l'organisation terroriste qui officie au Moyen-Orient. Dans la séquence, un père dit au revoir à sa fille, qui part avec un gros sac à dos.


"Tu sais que tu peux rester à la maison et faire une autre année de lycée", propose le père, joué par le comédien Taran Killam, les larmes aux yeux, qui donne un dernier avertissement à sa fille : "Sois prudente !". Dakota Johnson lui réplique alors en souriant : "Papa, ce n'est que l'État islamique". L'actrice rejoint alors une jeep de jihadistes qui s'en va en tirant en l'air. Le sketch se termine sur un slogan : "État islamique. On s'occupe de tout à partir de maintenant, papa".

Un sketch controversé

Le sketch est en fait une parodie d'une publicité pour le constructeur automobile Toyota, diffusée lors du Superbowl. Le pastiche reprend la musique larmoyante et la séquence finale de l'original, dans lequel un père dépose sa fille à l'aéroport pour qu'elle rejoigne l'armée américaine. Si l'on entend des applaudissements et des rires lors de la diffusion du sketch, celui-ci n'a pas plu à tout le monde. Ainsi, plusieurs médias aux États-Unis se demandent si Dakota Johnson n'est pas allée trop loin. Les réseaux sociaux se sont également divisés sur la question.

Il faut dire que ce sketch intervient dans un contexte international tendu. Le Royaume-Uni traque trois jeunes filles soupçonnées d'être parties en Syrie, tandis que l'identité de Jihadi John, le bourreau à l'accent britannique, vient d'être dévoilée. En France, près de 1.400 personnes sont également suspectées d'être en relation avec les filières jihadistes. Face à cette actualité pesante, le comédien Taran Killam, qui joue dans le sketch, revendique sa "fierté". Pour lui, "le droit à la moquerie est une de nos plus grandes armes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
50 Nuances de Grey Humour Saturday Night Live
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants