1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. VIDÉO - "Wearables for good" : l'Unicef mise sur les objets connectés pour sauver des vies
1 min de lecture

VIDÉO - "Wearables for good" : l'Unicef mise sur les objets connectés pour sauver des vies

L'organisation a annoncé un partenariat avec ARM, spécialiste en informatique, pour développer des solutions novatrices à l'attention des plus démunis.

Benjamin Hue
Benjamin Hue

L'Unicef se connecte pour sauver des vies. L'organisation qui lutte contre la pauvreté et pour la survie des enfants dans le monde a annoncé la mise en place d'un partenariat avec le spécialiste britannique de l'informatique ARM afin d'inciter les entreprises à développer des objets connectés pouvant permettre de surmonter les obstacles qui se dressent entre des millions de familles et la santé de base, l'éducation et les services d'appui.

Intitulée "Wearables for good", l'opération vise à promouvoir les initiatives innovantes à destination des plus démunis. L'enjeu est conséquent. Dans les pays pauvres, notamment en Afrique où le nombre de smartphones devrait doubler d'ici 2017 pour atteindre plus de 350 millions d'unités, les objets connectés pourraient permettre de sauver des vies en palliant un système de santé ou éducatif trop souvent insuffisants. 

Fin du dépôt des candidatures le 4 août

Le concours invite les participants à répondre à cette question : "La technologie portable et les capteurs pourraient-ils être la prochaine révolution mobile ?", écrit l'organisation sur son site internet. "Nous voulons encourager l'idée que tous les décideurs, ingénieurs, bien-pensants, cadres, informaticiens, inventeurs, innovateurs font des choses qu'il n'est pas seulement agréable d'avoir mais dont les gens ont besoin", poursuit-l'Unicef, citant dans son "manuel d'utilisation" l'impact social de produits prompts à "soutenir les besoins et les aspirations des personnes vivant dans des zones géographiques à faibles ressources". 

Dans cette perspective, l'Unicef a érigé "sept piliers" qui constituent autant d'axes de travail à l'attention des participants à l'opération : l'éducation, le VIH, l'eau, l'assainissement et l'hygiène, la protection de l'enfance et l'inclusion sociale. Les projets peuvent être soumis jusqu'au 4 août 2015, date à l'issue de laquelle une phase d'étude et un dépouillement des candidatures se tiendra. Les projets retenus seront présentés et récompensés au mois de novembre avant d'être coordonnés et transposés à grande échelle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/