1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Hervé Pillaud : le numérique est "un réel changement anthropologique"
1 min de lecture

Hervé Pillaud : le numérique est "un réel changement anthropologique"

REPLAY - Hervé Pillaud, l'auteur du livre "Agronumericus, internet est dans le pré" explique ce que le numérique apporte sur une exploitation agricole.

Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
Crédit : Maxime Villalonga
Hervé Pillaud : le numérique est "un réel changement anthropologique"
04:36
Bénédicte Tassart

A la veille du salon de l'élevage à Rennes, que peut changer le numérique dans les exploitations ?  Le numérique c'est une révolution d'après Hervé Pillaud, éleveur de vaches et auteur du livre "Agronumericus, internet est dans le pré". Il existe des OAD, des outils d'aide à la décision sur le smartphone. Toute l'exploitation est visible en un coup d’œil sur le téléphone. C'est un moyen de rendre agréable ce qui peut être une contrainte. 

Les agriculteurs sont par exemple obligés de notifier beaucoup de choses à l'UE pour la PAC (politique agricole commune). Le faire en direct avec les outils numériques, c'est d'abord c'est plus fiable car il y a des alertes qui empêchent de faire des erreurs. Cela permet aussi de guider sur les choix culturaux, les périodes de traitement, un peu comme pour les vendanges. Toutes les données collectées permettent de rendre les exploitations plus dynamiques et donc plus compétitives. En revanche, il faut que cela reste une aide et que l'agriculteur reste maître de ses décisions. C'est une aide et il ne faudrait pas que ce soit des multinationales qui commandent via ces outils.

Des drones permettent de scanner les parcelles

Hervé Pillaud, agriculteur très connecté

Le numérique peut rendre le quotidien moins pénible. Les robots de traite par exemple pour les éleveurs laitiers. Il y a une grosse ingénierie, même des capteurs sur les animaux, des colliers ou des podomètres. Cela va aider à surveiller la rumination, la température des animaux, voir si c'est le moment de les inséminer, nous prévenir du vêlage. Les drones c'est pour le moment des outils de surveillance. Ça nous permet de scanner les parcelles et d'envoyer les données sur l'épandeur d'engrais par exemple pour savoir la dose d'engrais à donner. 

Les agriculteurs ne sont pas encore tous prêts à ces révolutions. Mais cela crée du partage. Ce n'est pas que de la technologie mais un réel changement anthropologique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/