1. Accueil
  2. Actu
  3. Sciences et Tech
  4. Des volcans peut-être encore actifs retrouvés sur Vénus
1 min de lecture

Des volcans peut-être encore actifs retrouvés sur Vénus

VU DANS LA PRESSE - Des chercheurs suisses et américains ont révélé l'existence de structures volcaniques qui pourraient avoir été récemment actives, alors que beaucoup de scientifiques pensaient la planète en sommeil.

La planète Vénus (illustration)
La planète Vénus (illustration)
Crédit : NASA
Coline Daclin
Journaliste

La planète Vénus n'est peut-être pas si inactive qu'on le croyait. Alors que de nombreux scientifiques pensaient l'activité géologique de la planète à l'arrêt depuis plusieurs millions d'années, une découverte va peut-être renverser cette théorie. La revue scientifique Nature Geoscience a révélé dans une publication du 20 juillet la découverte de 37 structures qui pourraient bien être des volcans encore récemment actifs

"À mon avis, beaucoup de ces structures sont encore actives aujourd'hui", a déclaré Laurent Montesi, géophysicien de l'Université du Maryland et co-auteur de l'étude.

La recherche, menée par des scientifiques américains et suisses, se concentre sur les structures dite "coronae" à la surface de Vénus. Ces structures en forme de cercles se forment quand du magma venant de l'intérieur de la planète passent à travers son manteau, expliquent les scientifiques dans Nature Geoscience.

Des preuves d'une activité récente

En étudiant ces structures volcaniques, ils ont découvert des indices indiquant que 37 des 133 structures volcaniques identifiées pourraient avoir été actives dans les derniers 2 à 3 millions d'années. Un temps relativement court à l'échelle du temps que prend la géologie, rappelle le Guardian. "Notre étude présente de nouvelles preuves d’une activité tectonique et magmatique récente à la surface de Vénus", assurent les auteurs du texte.

À lire aussi

Cette découverte intervient alors qu'un projet est en cours de développement pour explorer Vénus et mieux comprendre la mécanique de son activité tectonique. Le projet, nommé EnVision, est mené par un scientifique français et deux britanniques, et il est soutenu par l'Agence spatiale européenne et la NASA.

Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/