2 min de lecture N'importe qui

Rémi Gaillard : "Je regrette de ne pas avoir été réalisateur de mon film"

Invité des Grosses Têtes de RTL, le roi du canular vidéo évoque avec franc parler son tout premier film "N'importe qui" en salle le 5 mars.

"N'importe qui", le film de Rémi Gaillard sortira le 5 mars au cinéma.
"N'importe qui", le film de Rémi Gaillard sortira le 5 mars au cinéma.
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Remi Gaillard, l'humoriste de 39 ans, investira les salles obscures pour la première fois mercredi. Le film N'importe qui est tout simplement basé sur la légendaire devise du roi de la vidéo canular: "C'est en faisant n'importe quoi que l'on devient n'importe qui."

Avant de devenir un long-métrage, les gags de Rémi Gaillard ont réalisé des records de vues sur internet. Les clips loufoques de l'humoriste cumulent 1,7 milliard de clics sur Dailymotion et Youtube.

Passer de la toile où il est si populaire au cinéma représentait donc un véritable risque. "Quand je fais mes vidéos sur internet, on voit ça gratuit. Au cinéma, le public est obligé de raquer. C'est plus compliqué de faire des entrées que des vues", explique Gaillard.

1 million d'euros de budget

L'intrigue de N'importe qui n'est pas compliquée. Avec ses potes, Rémi fait n'importe quoi. Mais Sandra, sa copine râle. Elle aimerait qu'il devienne quelqu'un. "Le film est un peu scénarisée ?", lui demande Philippe Bouvard. "Oui, c'est la partie emmerdante, répond franchement le comique. Donc si vous voulez aller pisser, c'est pendant la première heure. Après, il y a 30 minutes de grosses conneries qui me correspondent plus." Des bêtises à 1 million d'euros de budget tout de même.

L'expérience cinématographique semble l'avoir conquis qu'à moitié. Si c'était à refaire, il aurait préféré être aux commandes de son film. "Oui, je regrette de ne pas avoir été réalisateur de mon film. Je suis passé d'un format libre où je créais avec des moyens d'amateur à format où quand on rencontre un producteur de cinéma c'est un peu plus compliqué que ça."

"J'emmerde la télévision"

Agir et créer libre est véritablement le credo de Rémi Gaillard. "J'ai gardé une âme d'enfance un peu comme vous (il s'adresse à Philippe Bouvard NDLR). J'ai toujours refusé l'autorité depuis gamin. Les vidéos sur internet sont une forme de liberté. Je fais ce que je les gens n'oseraient pas faire. Les gens aimeraient pouvoir emmerder la police et je le fais pour eux."
Si libre qu'il se paie le luxe de refuser les interviews télévisées. "J'emmerde la télévision. J'ai eu des problèmes avec la télévision donc je suis content d'être là, à la radio."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
N'importe qui Rémi Gaillard Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants