1 min de lecture Free

Rachat de SFR par Bouygues : les gagnants et les perdants

DÉCRYPTAGE - Si l'opérateur téléphonique Bouygues rachète SFR, il sortirait renforcé. Free et Orange profiteraient aussi de cette transaction. Numéricable serait le grand perdant.

Locaux du groupe Bouygues, à Meudon; le 1er octobre 2013.
Locaux du groupe Bouygues, à Meudon; le 1er octobre 2013.
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et La rédaction numérique de RTL

Le PDG de Bouygues Telecom a annoncé dans le Journal du dimanche qu'il souhaitait revendre son réseau d'antennes à Free pour racheter SFR, ce 9 mars. Cela signifie qu'il n'y aurait, en France, plus que 3 opérateurs : Orange, Bouygues et Free. Alors dans l'affaire, qui est gagnant ?

Bouygues Telecom sauve sa peau. Dans le cas d'un rachat de SFR par Numericable, l'opérateur se serait retrouvé menacé, marginalisé. Sa planche de salut aurait alors été de se vendre à Free. Or, on le sait, la meilleure défense c'est l'attaque. La filiale de l'entreprise de Martin Bouygues a donc préféré prendre l'initiative.

Free et Orange bénéficaires

L'autre gagnant est Free, qui gagne son indépendance vis à vis d'Orange, à qui il paye actuellement plus de 600 millions d'euros par an pour utiliser son réseau. Certes, il paierait 1,8 milliard d'euros, mais recevrait en échange un joli réseau de 15.000 antennes. Si cet accord se fait, il évite aussi l'arrivée sur le marché d'un gros acteur dans l'internet fixe, donc un gros concurrent. C'est ce que si passerait si Numéricable rachetait SFR.

Et Orange ? L'opérateur n'a plus à louer son réseau à Free. Certes, il perd une rente de plus de 600 millions par an, mais l'autorité de la concurrence voulait que cet accord s'arrête d'ici 2016. Et Orange continuera de recevoir une redevance de la part du nouvel entrant pour l'utilisation de son réseau pour acheminer l'internet par l'adsl.

Vivendi maître du jeu

À lire aussi
Une baisse des envois de SMS pour le Nouvel An par rapport à 2014 Nouvel An
Les Français ont envoyé moins de SMS pour le Nouvel An, par rapport à 2014, selon Orange et SFR

Et le grand perdant est Numéricable, dont les espoirs de devenir un gros acteur de l'internet très haut débit s'envolent.

Du côté des consommateurs, le retour à un marché à trois opérateurs pourrait inquiéter. Le fait de passer à quatre avait fait fondre les prix. Mais Free, qui avait permis l'apparition des offres low-cost, reste présent. Et Bouygues a déclaré qu'il continuerait à proposer des offres agressives.

Le dernier mot appartient désormais à Vivendi, maison mère de SFR, qui doit choisir entre Bouygues Télécom ou Numéricable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Free High-tech Orange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770296967
Rachat de SFR par Bouygues : les gagnants et les perdants
Rachat de SFR par Bouygues : les gagnants et les perdants
DÉCRYPTAGE - Si l'opérateur téléphonique Bouygues rachète SFR, il sortirait renforcé. Free et Orange profiteraient aussi de cette transaction. Numéricable serait le grand perdant.
https://www.rtl.fr/actu/rachat-de-sfr-par-bouygues-les-gagnants-et-les-perdants-7770296967
2014-03-09 20:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kvUNUj7IQCb-q8jEpRZT0w/330v220-2/online/image/2014/0309/7770283397_locaux-du-groupe-bouygues-a-meudon-le-1er-octobre-2013.jpg