2 min de lecture Primaire Les Républicains

Résultat de la primaire de la droite : faut-il s'abstenir de publier des sondages ?

Invité du "Mag Pol", Édouard Lecerf, directeur général de Recherche politique et opinion à Kantar Public, est revenu sur les critiques des sondages.

Micro générique Switch 245x300 Le Mag Pol Vincent Parizot & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Edouard Lecerf de Kantar invité de Philippe Robuchon Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Florent Barraco Journaliste

C'est une profession qui n'a pas bonne presse. En juin dernier, la plupart des sondages pronostiquaient une victoire du "Remain" face au "Brexit" lors du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Il y a quelques jours, Donald Trump remportait l'élection présidentielle américaine alors que les études d'opinion assuraient d'une victoire d'Hillary Clinton. En sera-t-il de même pour la primaire de la droite et du centre où Alain Juppé caracole en tête des sondages depuis des mois.

Édouard Lecerf, directeur général de Recherche politique et opinion à Kantar Public, a réagi dans Le Mag Pol, au micro de Philippe Robuchon. "Je n'ai pas l'impression qu'on rase les murs, c'est plutôt le contraire, explique le sondeur. On a expliqué qu'il y avait des candidats qui s'en sortaient mieux que d'autres, que des dynamiques étaient en cours. Par exemple, on a dit que Juppé avait un socle solide, mais avec une forme de friabilité puisque l'on va voter contre quelqu'un plutôt que pour lui". Édouard Lecerf signale que les sondages ont remarqué dans les derniers jours une "dynamique absolument fabuleuse" pour François Fillon.

Les sondages ? Du vide

Avec les différentes erreurs de ces derniers mois, faut-il "s'abstenir de publier des sondages", questionne Philippe Robuchon. "On devrait s'abstenir de faire des commentaires trop définitifs sur les sondages", répond Édouard Lecerf. Un argument que ne partage pas Olivier Mazerolle, l'animateur du Grand Jury RTL, LCI et Le Figaro. "Les tendances c'est intéressant sur la durée, mais annoncer untel va être en tête comme Alain Juppé...", signale-t-il. "Nous (les journalistes, nldr), on a tort de reprendre trop vos sondages. On discute dans le vide en réalité", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Sondage François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants