2 min de lecture Jean-Yves Le Drian

Popularité des ministres : Valls dévisse, les autres aussi

DÉCRYPTAGE - Le ministre de l'Intérieur se retrouve dépassé par plusieurs de ses collègues, dont la cote de popularité n'est pas franchement au beau fixe.

Les membres du gouvernement quittent la place Beauvau pour rejoindre l'Élysée après le traditionnel petit-déjeuner de rentrée le 3 janvier 2014
Les membres du gouvernement quittent la place Beauvau pour rejoindre l'Élysée après le traditionnel petit-déjeuner de rentrée le 3 janvier 2014 Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. C'est peu ou prou le sentiment qui doit habiter les ministres qui viennent de dépasser Manuel Valls dans le baromètre Clai-Metronews-LCI réalisé pour OpinionWay.

Car si la cote de popularité de l'(ex)intouchable ministre de l'Intérieur vient de chuter de douze points (45%), ses collègues ne sont pas non plus à la fête.

Tous en baisse

Najat Vallaud-Belkacem, Laurent Fabius, Jean-Yves Le Drian et Aurélie Filippetti ont ainsi dépassé le patron de la place Beauvau. Mais difficile de considérer cette progression comme un véritable succès. Najat Vallaud-Belkacem, la nouvelle favorite du public, a perdu un point de bonnes opinions (49%). Derrière, ce n'est pas plus glorieux. Jean-Yves Le Drian grimpe à la troisième place en perdant six points d'opinions favorables (45%), tandis qu'Aurélie Filippetti obtient la même cote que Manuel Valls en chutant de deux points. Seul Laurent Fabius (48%) ne voit pas son indice diminuer. Comble de l'ironie, ce dernier ne progresse pas non plus.

L'ancien maire d'Evry n'en est pas à son premier sondage négatif et sa cote de popularité n'a de cesse de dégringoler au fil des sondages. Ainsi perd-il neuf points chez Harris Interactive (48%), six dans le baromètre BVA (49%), sept pour YouGov (31%) et n'est plus leader dans le classement Paris Match-Ifop (61% ; -7).

Une année 2014 compliquée pour les ministres

À lire aussi
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans son ministère en avril 2013 (Archives). politique
Centrafrique : Le Drian à Bangui en visite surprise

Mais il n'est pas le seul. Les ministres qui le dépassent désormais voient, eux aussi, leur popularité baisser au fil des enquêtes. Najat Vallaud-Belkacem perd, par exemple, quatre points dans le baromètre YouGov, Laurent Fabius et Aurélie Filippetti sont à -2 respectivement chez BVA et Paris Match. Seul le pointage de l'hebdomadaire vient d'ailleurs sauver l'honneur des ministres, Laurent Fabius (+3), Najat Vallaud-Belkacem (+3) et Jean-Yves Le Drian (+4) y obtenant des résultats positifs.

C'est donc le désamour exprimé à l'encontre de Manuel Valls qui explique à lui seul la progression des autres ministres. Le ministre de l'Intérieur a mal géré l'affaire Dieudonné, a été soupçonné de surveiller des journalistes et son omniprésence, notamment à propos de sujets où il n'était pas en première ligne - il s'est exprimé à la place de Dominique Bertinotti et Jean-Marc Ayrault à propos de la loi Famille -, ont eu raison de son image auprès des Français. Ses "poursuivants" profitent de l'aubaine en se portant moins mal. C'est donc au "qui perd gagne" que semble désormais se jouer la popularité des ministres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Yves Le Drian Laurent Fabius Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants