1 min de lecture Primaire Les Républicains

"Entre Juppé et Sarkozy, une vieille dispute entre le fils préféré et le bâtard rejeté"

BILLET - Avant de se disputer le Graal de la primaire de la droite, les deux hommes se battaient pour autre chose : le soutien, voire l'affection du clan Chirac.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
"Entre Juppé et Sarkozy, une vieille dispute entre le fils préféré et le bâtard rejeté" Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Alain Juppé a reçu en Corrèze le soutien officiel de Claude Chirac, et à travers elle celui de son père. Mais Bernadette, l’épouse, était absente. "On pouvait l’entendre tousser, il paraît qu’elle avait la bronchite", raconte Nicolas Domenach, rappelant qu'elle a fait le choix de Sarkozy, contre son mari. "Ainsi se poursuit une querelle de famille qui va bien au-delà de la politique", analyse le journaliste.

"Il ne s’agit pas seulement de la confrontation entre deux droites : l’une plus ouverte, plus rassembleuse, plus radical socialiste, qu’incarne Juppé ; l’autre plus droitière, plus bonapartiste, plus clivante aussi que défend Sarkozy", décrypte-t-il. Il ajoute : "Entre Alain et Nicolas, c’est aussi une vieille et terrible dispute entre le fils préféré et le bâtard rejeté. C’est ce passé qui ne passe pas, qui ne passera jamais".

Nicolas Domenach note que, "au départ Nicolas Sarkozy s'est opposé à Jacques Chirac par dépit, et même par jalousie". Et de noter : "Il en a fait des efforts Nicolas Sarkozy jusqu'à s’immiscer dans la famille et faire la conquête de Bernadette et de la jeune Claude"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Polémique Bernadette Chirac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants