1 min de lecture Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem : "Il faut que l'égalité devienne un réflexe"

INVITÉE RTL - La ministre des Droits des femmes considère que le projet de loi du gouvernement traite de toutes les questions liées à l'égalité hommes/femmes.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Najat Vallaud-Belkacem : "Réaffirmons et confortons l'IVG" Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : Jean-Michel Aphatie | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Michel Aphatie et La rédaction numérique de RTL

Le projet de loi concernant l'égalité hommes/femmes sera étudié à partir de ce lundi 20 janvier, à l'Assemblée nationale. Un texte riche "car il y a beaucoup d'inégalités" entre les sexes, en France, selon Najat Vallaud-Belkacem. "C'est la première fois que nous avons un texte qui traite des inégalités professionnelles, domestiques et qui traite de la parité (...) Les inégalités se tiennent toutes. Quand il n'y a pas d'équité de responsabilité parentale, il n'y a pas d'égalité professionnelle", a estimé la ministre des Droits des femmes.

"Depuis quelques mois, nous avons en gros 500 entreprises qui ont été mises en demeure parce qu'elles ne respectent pas leurs obligations législatives qui datent de plusieurs années en matière d'égalité professionnelle", expliquait-elle déjà le 22 décembre dernier, lors du Grand rendez-vous i-Télé/Europe 1/Le Monde. L'écart moyen de rémunérations entre hommes et femmes est estimé en France à 27% dans le secteur privé.

Des sanctions pour les assemblées qui ne respecteront pas la parité

Les entreprises ne respectant pas l'égalité salariale (via un accord avec les partenaires sociaux ou un plan d'action) sont davantage sanctionnées depuis un décret publié en décembre 2012 qui prévoit des pénalités allant jusqu'à 1% de la masse salariale.

L'objectif de la loi est donc simple : "Créer les conditions pour que les hommes et les femmes prennent à part égale les responsabilités avec les enfants pour qu'il y ait également une égalité sur le marché du travail". Najat Vallaud-Belkacem précise également que le projet institue "le principe de parité à toutes les assemblées avec sanctions à la clé" pour celles qui ne le respecteraient pas. "Il faut que l'égalité devienne un réflexe", conclut la ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Najat Vallaud-Belkacem Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants