2 min de lecture David Rachline

Municipales 2014 à Fréjus : officiellement élu, le maire FN appelle à l'apaisement

Après une élection sous tension dimanche dernier, le maire FN de Fréjus (Var), élu ce samedi, a appelé à l'apaisement.

Le maire de Fréjus (Var), David Rachline, le 30 mars 2014 (Archives).
Le maire de Fréjus (Var), David Rachline, le 30 mars 2014 (Archives). Crédit : AFP / JEAN CHRISTOPHE MAGNENET
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Devant plusieurs dizaines de ses supporteurs qui l'ont ovationné à l'annonce des résultats, David Rachline, a été élu maire en conseil municipal par 33 voix sur 45Philippe Mougin, ex-adjoint du maire sortant DVD Elie Brun, qui avait présenté une liste investie par l'UMP, a également présenté sa candidature à la fonction de maire. Il a recueilli sept voix. Cinq conseillers ont voté blanc ou nul.

Au second tour des municipales, la liste FN-RBM avait obtenu 45,55% des suffrages. Elie Brun, maire depuis 17 ans, sous le feu des critiques pour sa gestion des finances municipales notamment, avait obtenu 24,01% des voix. Son ex-adjoint au Tourisme, Philippe Mougin, avait quant à lui recueilli 30,43% des votes, pour un taux d'abstention de seulement 28,54% au second tour.

Des consultations organisées avec toutes les forces politiques

Des manifestations d'hostilité avaient émaillé la soirée électorale du 30 mars : plusieurs dizaines d'habitants s'étaient massés après les résultats devant la permanence du maire frontiste donnant sur la place de la mairie, invectivant les militants et sympathisants du nouveau maire. CRS et gendarmes mobiles avaient dû s'interposer pour éviter tout heurt.
Le nouvel édile a promis que sa municipalité serait "à l'écoute permanente" de "tous" les administrés et qu'il serait "attentif aux oppositions". "Nous allons d'ailleurs engager dans les tout prochains jours une série de consultations de l'intégralité des forces politiques de notre commune, y compris d'ailleurs ceux qui ne sont pas élus dans ce conseil municipal car ils sont représentatifs pour certains d'entre eux d'une partie de cette commune", a-t-il ajouté, faisant référence à des audits visant notamment à faire un point des finances de la Ville, l'une des plus endettées de France.

L'opposition UMP "vigilante et constructive"

"Notre méthode sera systématiquement le dialogue, la concertation et la proximité", a martelé l'élu frontiste. "Qu'importe les étiquettes politiques, a-t-il encore dit, c'est ma volonté d'apaiser cette commune." L'ancien maire, Elie Brun, absent, s'était fait représenter par son ex-adjoint Francis Tosi, doyen de l'assemblée municipale qui a présidé le début de séance. David Rachline a salué la "démarche républicaine" du maire sortant qui, a-t-il souligné, lui "a adressé un courrier" souhaitant à la nouvelle majorité "bon courage".

Philippe Mougin qui s'est proclamé "chef de file naturel de l'opposition" a, lui, promis que celle-ci serait "vigilante et constructive" en matière de "dossiers techniques". "Par contre, si vous vous aventuriez dans cette enceinte à utiliser votre idéologie politique dans la gestion municipale, vous trouveriez en nous des adversaires déterminés à la combattre", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
David Rachline Front national Fréjus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants