1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Manuel Valls rappelle la détermination de l'État à "lutter contre le crime organisé" après la fusillade à Marseille
1 min de lecture

Manuel Valls rappelle la détermination de l'État à "lutter contre le crime organisé" après la fusillade à Marseille

Les meurtres perpétrés ce dimanche à Marseille pourraient être liés à un trafic de drogue.

Manuel Valls le 16 octobre 2015.
Manuel Valls le 16 octobre 2015.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marine Cluet & AFP

Une nouvelle fusillade a fait dans la nuit de samedi à dimanche 25 octobre trois morts à Marseille. Les victimes, âgées de 15 à 24 ans, ont été atteintes par des rafales d'armes automatiques au pied d'un immeuble d'une cité sensible des quartiers défavorisés du nord de la ville. 

Selon une source judiciaire, les trois jeunes, dont le plus vieux était connu des services de police, se trouvaient dans la cage d'escalier du bâtiment quand plusieurs individus, à bord de deux véhicules, ont ouvert le feu vers 02h30. Une vingtaine de cartouches de 9 mn ont été retrouvées sur place. Peu après le drame, deux véhicules brûlés ont été découverts à Gardanne, à une vingtaine de kilomètres au nord de Marseille.  

Un trafic de stupéfiants ?

Un trafic de stupéfiants pourrait être à l'origine du drame, une hypothèse à ce stade privilégiée selon le ministre de l'Intérieur. La cité des Lauriers, où s'est déroulée la fusillade, est connue comme une plaque tournante du trafic de drogue à Marseille. En mai, une vaste opération menée sur place par quelque 300 policiers avait conduit à l'arrestation d'une vingtaine de personnes. Par ailleurs, depuis le début de l'année, dix réseaux majeurs de trafiquants ont été démantelés, 132 individus écroués, et 1,5 tonne de cannabis et 39 kg de cocaïne saisis dans la ville selon Bernard Cazeneuve.

"De tels actes de violence sont inacceptables", a-t-il par ailleurs réagi. De son côté, Manuel Valls assuré via Twitter que "rien n'arrêtera la détermination de l'État à lutter contre le crime organisé", en exprimant son "indignation" après la fusillade.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/