1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laurent Fabius veut en "savoir plus" après avoir été espionné par l'Allemagne
1 min de lecture

Laurent Fabius veut en "savoir plus" après avoir été espionné par l'Allemagne

Espionné par les services secrets allemands, Laurent Fabius a dit qu'il souhaitait en "savoir plus".

Laurent Fabius et angela Merkel le 19 mai 2015 à Berlin
Laurent Fabius et angela Merkel le 19 mai 2015 à Berlin
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, mis sur écoute par les services secrets allemands, a dit jeudi à Malte vouloir "en savoir plus" sur les informations d'une radio allemande rendues publiques mercredi.

C'est assez désagréable d'être écouté

Laurent Fabius

La chancelière allemande Angela Merkel "m'en a parlé et à sa connaissance c'était quelque chose d'indirect", a-t-il précisé. "Maintenant nous allons faire le point tous les deux et j"ai demandé a l'ambassadeur d'Allemagne de se renseigner plus précisément parce ce que, sous une forme ou sous une autre, c'est assez désagréable d'être écouté", a ajouté le ministre français.

Les services secrets allemands ont espionné le ministre français selon la radio publique allemande Berlin-Brandebourg (rbb), qui apporte de nouveaux détails dans cette affaire d'espionnage qui embarrasse depuis plusieurs mois la chancellerie allemande. "Laurent Fabius a été mis sur écoute par le BND", les services de renseignement extérieurs allemands, a indiqué la radio sans préciser ses sources. 

Un espionnage pour le compte des États-Unis

Elle a cité également parmi les cibles des écoutes allemandes la Cour internationale de justice de la Haye, l'Unicef, l'organisation mondiale de la santé (OMS), le FBI, la radio financée par les Etats-Unis Voice of America ou encore "de nombreuses entreprises européennes et américaines, dont l'entreprise d'armement Lockheed aux Etats-Unis". D'autres médias allemands avaient déjà révélé ces derniers mois que les services de renseignement extérieurs allemands avaient espionné des pays alliés pour le compte de son équivalent aux Etats-Unis, la NSA, ainsi que pour son propre compte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/