1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La Licra s'adresse à Mélenchon après les déclarations de Danièle Obono

La Licra s'adresse à Mélenchon après les déclarations de Danièle Obono

L'avocat Mario Stasi a pris lundi 6 novembre la tête de la Licra, et a immédiatement écrit à Jean-Luc Mélenchon pour lui demander de clarifier ses positions après les déclarations controversées de la députée Danièle Obono.

Danièle Obono et Jean-Luc Mélenchon, le 20 juin 2017
Danièle Obono et Jean-Luc Mélenchon, le 20 juin 2017
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Martin Planques
Martin Planques
Journaliste

Mario Stasi a entamé son mandat à la tête de la Ligue internationale de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) lundi 6 novembre en écrivant à Jean-Luc Mélenchon. L'avocat de 49 ans a notamment demandé au chef de file de la France insoumise de "clarifier publiquement sa position et celle de son parti" à l'égard du Parti des indigènes de la République (PIR). Mario Stasi qualifie le PIR de "groupuscule extrémiste" à la "doctrine exclusivement vertébrée par le racisme et son obsession des Juifs", dans un message posté sur Facebook.  

La députée "insoumise" Danièle Obono avait pris la défense dimanche 5 novembre de la porte-parole du (PIR), Houria Bouteldja, qu'elle avait qualifiée de "camarade" dans la lutte contre le racisme. Interrogée sur le fait de savoir si les propos de Houria Bouteldja, qui affirmait en mars 2015 que "Les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe", étaient des propos racistes ou antiracistes, la députée de Paris avait également répondu: "Je ne sais pas". 

"Je dois vous dire, au nom de la Licra, ma plus grande inquiétude face à un tel relativisme qui conduit, par la voix d'une élue de la République, à banaliser le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie", a écrit Mario Stasi dans ce courrier à Jean-Luc Mélenchon. Le Parti des indigènes de la République, fondé en 2005 par des militants "issus de l'immigration post-coloniale", est décrié par des associations antiracistes traditionnelles, qui lui reprochent d'attiser la concurrence des mémoires.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/