1 min de lecture UDI

L'UDI plongée en pleine crise financière

CONFIDENTIELS RTL - La confédération centriste envisage de quitter son siège dans le XVème arrondissement de Paris, dont elle est locataire.

Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI en mars 2016
Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI en mars 2016 Crédit : Auteur / Source / Crédit ALAIN JOCARD / AFP
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy

À l’UDI, les problèmes s’accumulent. Au-delà de l’avenir politique incertain du parti, la crise est aussi financière. Le Parti Socialiste n’est pas le seul à compter ses sous. Si les centristes de l’UDI ont perdu quelques députés au mois de juin dernier - ils étaient 27, ils ne sont plus que 18 - ils ont surtout recueilli beaucoup moins de voix en 2017 qu’ils n’en avaient recueilli en 2012. 

Or, c’est l’une des règles du financement de la vie politique. Au-delà du seuil de 50 candidats à plus de 1% dans 30 départements, chaque voix récoltée lors des élections législatives rapporte 1,42 euro par an au parti


La confédération centriste dirigée par Jean-Christophe Lagarde se retrouve donc en grande difficulté. Elle envisage de quitter son siège parisien, dont elle est locataire. Oubliés donc les trois étages, les salles de réunion et le studio télé au sous-sol de ces locaux cossus situés dans le XVème arrondissement de Paris.

À noter qu’un plan social est par ailleurs en préparation pour la poignée de salariés du parti, des salariés qui sont cependant en attente de leur entretien de licenciement et s’impatientent quelque peu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UDI Christine Lagarde Confidentiels politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants