1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Hollande doit "neutraliser" Christiane Taubira, selon le président des Républicains au Sénat
1 min de lecture

François Hollande doit "neutraliser" Christiane Taubira, selon le président des Républicains au Sénat

Bruno Retailleau tance le "désastreux laxisme pénal" de la ministre de la Justice, mais n'appelle pas à son départ.

François Hollande et Christiane Taubira à l'Elysée, le 21 octobre 2015
François Hollande et Christiane Taubira à l'Elysée, le 21 octobre 2015
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Christophe Chafcouloff & AFP

Prise dans la tourmente depuis la polémique sur le projet de révision constitutionnelle incluant la déchéance de nationalité pour les binationaux reconnus coupables d'actes de terrorisme, Christiane Taubira est de nouveau ciblée par l'opposition. Le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, estime ainsi que François Hollande doit "neutraliser" sa ministre de la Justice.

"S’il veut garder Mme Taubira, malgré tant de contradictions, il faut au moins qu’il la neutralise et qu’on stoppe son désastreux laxisme pénal", a déclaré le nouveau président des Pays-de-la-Loire dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, tout en indiquant ne pas réclamer son départ. "Le virage sécuritaire doit aussi se traduire par une politique pénale cohérente, puisqu’on voit des liens entre la délinquance et le terrorisme, il faut agir", a-t-il précisé.

Retailleau promet une attitude "constructive" de son parti

La Garde des Sceaux avait assuré à une radio algérienne que le projet de révision constitutionnelle ne prévoyait pas l'extension de la déchéance de nationalité aux citoyens français binationaux reconnus coupables d'actes de terrorismeLe gouvernement avait pourtant ajouté cette mesure dans la réforme quelques heures après.

Bruno Retailleau se dit par ailleurs favorable à la déchéance de nationalité, une mesure "sans doute pas dissuasive", mais qui constitue un symbole. "Je serai dans une attitude constructive", en ce qui concerne ce texte, a-t-il affirmé, en indiquant toutefois que son parti "ne votera pas non plus ce texte les yeux fermés".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/