1 min de lecture Front national

Florian Philippot n’aura pas de "grand oral" à Sciences Po

Des étudiants ont obtenu l’annulation d’un débat auquel devait participer le vice-président du Front national ce lundi 22 novembre dans la prestigieuse école de la rue Saint-Guillaume.

Florian Philippot, vice-président du Front national
Florian Philippot, vice-président du Front national Crédit : REVELLI-BEAUMONT/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

"La direction de l'école a une nouvelle fois failli. Et les fascistes ont gagné", s’est indigné Florian Philippot sur Twitter dans la soirée du 22 novembre. Alors qu’il devait participer à un débat organisé Sciences Po TV dans la prestigieuse école parisienne, le vice-président du Front national a suscité la mobilisation d’un groupe d'étudiants farouchement opposé à sa venue rue Saint-Guillaume pour un débat face à Matthias Fekl, le secrétaire d’État en charge du Commerce extérieur, dans la soirée du 22 novembre.

L’homme lige de Marine Le Pen avait été sollicité par un étudiant responsable de la webtélé de l’école. Les "grands oraux" de Sciences Po font régulièrement participer des figures connues de la scène politique nationale rappelle Le Monde, telles que Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains, LR), Bruno Le Maire (LR), Michel Sapin (Parti socialiste, PS) ou Benoît Hamon (PS).

Plusieurs organisations étudiantes, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) - la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) et Solidaires - ont organisé une contestation virulente lorsque l’annonce de la venue a été divulguée lundi 21 novembre. “Le FN reste le FN, malgré les discours de technocrates comme Florian Philippot. C’est un parti raciste, antisémite, qui reste d’extrême droite”, explique Sacha Ghozlan, président de l’UEJF, interrogé par Le Monde.

"International" contre "Marseillaise"

La situation a viré à l’absurde lorsque des proches de Florian Philippot sont venus contre-manifester devant Sciences Po Paris, dans le 7e arrondissement dans la soirée du 22 novembre. Quand les proches du vice-président du Front national entonnaient L’International, les étudiants opposés à la venue de Florian Philippot se sont époumonés sur La Marseillaise. Comme le relève le journaliste du Monde présent sur place, la venue de Bruno Mégret avait provoqué une polémique identité identique en 1988.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants