1 min de lecture La République En Marche

Emmanuel Macron sur RTL : "On est loyal quand on est fidèle à ses idées, à ses engagements"

INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Économie répond aux différents membres de la classe politique qui le taxent de déloyauté envers François Hollande.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Emmanuel Macron sur RTL : "On est loyal quand on est fidèle à ses idées, à ses engagements" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Ira, n'ira pas ? Le doute subsiste autour des intentions d'Emmanuel Macron. Mardi 4 octobre, l'ancien ministre de l'Économie donnait un meeting à Strasbourg, le premier depuis son discours à la Mutualité le 12 juillet à Paris. Une seule chose est sûre : son départ du gouvernement, s'il candidate à la présidentielle 2017, sera un argument de poids pour ses adversaire, qui déjà lui reprochent son manque de loyauté envers le président Hollande. 


Mais Emmanuel Macron n'en démord pas : il n'est pas entré en politique pour suivre qui que ce soit. "La loyauté est une fidélité à ses valeurs, à son pays, à celles et ceux à qui l'ont tient. (...) Ai-je construit une carrière, depuis trente ans, dans le sillage de quelqu'un ? Non. J'ai accompagné en 2011, même avant, François Hollande, et j'en suis fier", répète-t-il au micro de RTL, sans vouloir dire pour autant s'il est toujours en contact, plus de deux mois après avoir quitté Bercy, avec François Hollande. Ce dernier, dit-il, lui "a confié des responsabilités qui (l'ont) conduit à faire des choix professionnels et personnels pour le suivre, puis à quitter l'Élysée". 

J'ai pris mes responsabilités pour prendre mon propre risque.

Emmanuel Macron
Partager la citation

"Lorsque j'ai été appelé ministre, il y a un peu plus de deux ans, avec beaucoup d'honneur j'ai servi, mais je l'ai fait en étant très clair, sur mes idées, mes objectifs, ma volonté de réformer. Je suis responsable et conséquent. On ne peut pas prétendre être loyal en considérant qu'on appartient à un clan, qu'on est dans une fidélité vassalique, on est d'abord loyal quand on est fidèle à ses engagements, à ses idées", martèle l'ancien ministre. 

"J'ai pris mes responsabilités pour prendre mon propre risque", justifie-t-il, pour répondre à ses détracteurs, à l'instar d'Alain Juppé et de son adjointe à Bordeaux, Virginie Calmels. Emmanuel Macron anti-système ? Celui-ci prétend en tout cas en avoir assez du "système qui s'organise lui-même et considère que les nouveaux arrivants n'ont pas de place".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Strasbourg Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants