1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron sera-t-il plus qu'une "bulle médiatique" ?
2 min de lecture

Emmanuel Macron sera-t-il plus qu'une "bulle médiatique" ?

CHRONIQUE - L'année 2017 s'annonce décisive pour Emmanuel Macron, qui fait un double pari à l'approche de la présidentielle.

Emmanuel Macron, le 17 novembre 2016
Emmanuel Macron, le 17 novembre 2016
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Vincent Derosier : Emmanuel Macron sera-t-il plus qu'une "bulle médiatique" ?
03:02
Présidentielle 2017 : "Pour l'instant, le véhicule Macron a soigneusement évité les murs", constate Vincent Derosier
03:02
Vincent Derosier & Loïc Farge

François Hollande pensait qu'il lui resterait fidèle jusqu'au bout. Il s'est trompé. Emmanuel Macron a d'abord crée son propre mouvement politique, puis il a quitté le gouvernement. L'ancien banquier d'affaires, devenu ministre de l'Économie, est aujourd'hui candidat à l'élection présidentielle. L'année 2017 va être décisive pour lui. Certains parlent d'une "bulle médiatique" qui va bientôt éclater. Sauf qu'aucun de ses adversaires n'a, à ce stade, réussi à la crever.

Il y a bien, quoi qu'en disent ses détracteurs, un effet Macron. D'abord dans les sondages. Il est partout le troisième homme, à chaque fois loin devant le candidat du PS. Il est aussi devant Jean-Luc Mélenchon. Son mouvement politique "En Marche!", moqué par certains, connait un grand succès. Des militants qui ont certes adhéré en ligne, simplement en cliquant sur un bouton sans rien payer. Mais ils sont quand même plus de 100.000 à ce jour.

Il y avait au moins 10.000 personnes porte de Versailles à Paris, le 10 décembre. Emmanuel Macron a réalisé une démonstration de force que beaucoup de candidats lui envient. Tous ses adversaires lui promettaient un crash immédiat. Pour l'instant, le véhicule Macron a soigneusement évité les murs.

À la croisée des chemins

Va-t-il continuer à prendre des coups en 2017 ? Jusque-là, tout le monde disait qu'il ne démissionnerait pas du gouvernement, puis qu'il ne se lancerait pas dans la présidentielle et qu'il s'écroulerait dans les sondages. Il a fait mentir tous les pronostics. Maintenant, son pari est double. D'abord, rester haut dans les sondages en continuant de chiper des électeurs à gauche au centre et à droite. C'est sa force : il mord sur tous les électorats.

À lire aussi

L'autre objectif, c'est de ringardiser la primaire du PS. Tout son discours repose là-dessus. "La primaire ? c'est OK Corral, dit-il. Des chicayas entre socialistes". Pour lui, les partis politiques classiques sont morts. Le clivage droite-gauche, il l'enjambe. Mais attention, si la primaire est un succès populaire, la pression pour qu'il abandonne sera énorme. D'autant qu'aucun sondage ne l'envoie pour l'instant au second tour.

Emmanuel Macron est à la croisée des chemins. Encore loin derrière François Fillon et Marine Le Pen. Le tournant ce sera, selon lui, au mois de février. "Soit il est à 10% et c'est foutu", dit un proche. "Soit il reste au dessus de 15 et il peut rassembler toute la gauche". Ses partisans imaginent déjà le candidat socialiste se retirer à son profit. Mais pour rassembler, il va devoir d'abord rassurer ces électeurs de gauche, qui le trouvent trop libérales, et les autres, qui refusent de voter pour un ancien banquier qui encourage les jeunes à devenir milliardaires.

"En Marche!" bâti pour durer ?

Emmanuel Macron promet que son mouvement est bâti pour durer, quoi qu’il arrive, si on se fie à sa carte d'identité. On est tenté de le croire. Il a aujourd'hui 38 ans. Il en aura 42 en 2022. Il prépare l'avenir. Il veut présenter un candidat "En Marche!" aux législatives partout en France. C'est le seul moyen d'avoir de l'argent, et donc de survivre.

Mais ses troupes le suivront-elles ? Que deviendront tous ses militants qui l'ont rejoint dans l'euphorie de la campagne ? Les élus socialistes qui marchent aujourd'hui avec lui sont-ils prêts à tout sacrifier pour le suivre ? Si la présidentielle se solde par un échec, l'étoile Macron risque de pâlir.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/